Des OMG dans le coton camerounais

 

La Société de développement du coton (SODECOTON) procédera dès l’année prochaine, au lancement de la seconde phase des recherches visant à introduire le coton génétiquement modifié au Cameroun.

Cette deuxième phase qui devrait durer trois ans, pourrait aboutir à la vulgarisation des OGM (Organisme génétiquement modifié) dans la culture cotonnière à travers le pays.

Contrairement à la première phase, dont les recherches se sont déroulées dans un milieu clos depuis 2012, cette fois-ci, l’agro-industriel du coton va expérimenter les OGM en milieu ouvert, a-t-on appris au terme des travaux de restitution de la première phase des recherches sur l’introduction des OGM dans la culture du coton au Cameroun.

Des recherches ont permis de savoir que la variété d’OGM actuellement testée par la SODECOTON présente une meilleure robustesse face aux herbicides, est plus résistante aux maladies et permet d’accroître substantiellement les rendements.

‘’Nous sommes encore loin de la phase de vulgarisation. Le gouvernement, à travers la loi encadrant le domaine, a mis des balises pour éviter tout dérapage.

L’expérimentation doit se poursuivre, pour s’assurer que c’est adapter à l’environnement, que c’est sans danger pour les autres variétés de coton », a déclaré le directeur général de la SODECOTON Abdou Namba.

La production cotonnière au Cameroun qui tourne autour de 235 000 tonnes cette année devrait connaître une nette évolution avec l’introduction des OGM.

Source : APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

dix-huit − 17 =