Cameroun -CRTV: la Radio des Icônes au chevet de l’école pour tous

 

Pour mobiliser la communauté scolaire des régions anglophones, la CRTV organise une Radio des icônes, prélude à la rentrée des programmes du Poste National.

La Radio des Icônes, le concept prospère depuis plusieurs mois dans la tête de Alain Bélibi, le directeur central du pôle radio à la CRTV. Il était question de rassembler des voix emblématiques de la radio publique. Elle qui a exercé un monopole d’un quart de siècle dans l’histoire audiovisuelle du Cameroun indépendant. Cette radio sans concurrence n’en a pas moins produit des étoiles au talent incontestable. Ce sont les acteurs de la Radio des Icônes.

 

Ce sont ces voix que le directeur général Charles Ndongo a ainsi fait le choix de rassembler dans cette opération. La Radio des Icônes intègre les éditions phares du journal parlé, mais aussi quelques programmes d’envergure. Dimanche Midi, les matinées de la CRTV, Luncheon Date, ont cette semaine des présentateurs de prestige. Antoine Marie Ngono, Jean Materne Ndi, Sally Messio, Victor Epie Ngome et Paul Kode animent ces tranches majeures

Jean Claude Ottou, ancien rédacteur en chef et illustre présentateur, a ouvert la Radio des Icônes lundi au cours du journal parlé de la mi-journée.  Cet événement a, pour l’occasion, mobilisé le top management de la CRTV. Peter Essoka, Gidéon Taka et Zacharie Ngniman se sont ainsi succédés à l’antenne. Chaque fois dans le 13h, Abel Mbengue assurait la page sportive. Pascal Mebe Abah, Barbara Etoa et Gilbert Tsala Ekani vont prolonger cette Radio des Icônes.

Et le premier épisode de cette Radio des Icônes a révélé les intentions profondes de cette opération. Dans un éditorial, lu également au journal de 13h, le Directeur général Charles Ndongo en a précisé le sens. La CRTV a donc choisi de mobiliser « ces officiers de réserve » pour une exceptionnelle campagne « Back to School ». Aux parents, leaders d’opinion et autres acteurs sociaux,  la CRTV dit que « l’éducation des enfants du Cameroun ne peut être sacrifiée à l’autel des revendications politiques ».

Ce message est également traduit dans les éditions d’information de la CRTV. Le service public de l’audiovisuel s’engage donc dans une campagne aux cotés de l’élite politique dans les régions anglophones du Cameroun. La Radio des Icônes est un appel pour sauver la scolarité menacée des enfants installés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. La Radio des Icônes préfigure également le début d’une nouvelle saison des antennes radio et télé de la CRTV.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × 2 =