Cameroun : clap d’ouverture pour les Ecrans noirs

 

La 21e édition des Écrans noirs, le festival panafricain du cinéma, s’ouvre ce samedi au palais des congrès de Yaoundé. L’on annonce une surprise : un film documentaire sur Rigobert Song, ancien capitaine de l’équipe nationale de football du Cameroun.

Le festival, fondé en 1997, a pour but de promouvoir et de valoriser les cinémas d’Afrique et du Monde Noir, se tient jusqu’au 23 juillet prochain à Yaoundé et Douala.

La direction du festival annonce   pour cette année la mise en compétition d’une centaine de films et de séries ainsi que l’ouverture, pour la première fois, d’un marché pour promouvoir la production cinématographique africaine.

Innovation de cette 21ème édition, annoncée par son promoteur, Bassek Ba Khobio, ce marché se veut un espace unique en Afrique Centrale qui vise à rendre visible et accessible aux acheteurs (diffuseurs et distributeurs), le meilleur de la production cinématographique et audiovisuelle de l’Afrique Centrale.

Les organisateurs des Écrans noirs veulent aussi en faire un lieu de rencontre entre les producteurs de films et les diffuseurs, pour des échanges sur les contenus et les politiques de diffusions.

Au programme des Écrans Noirs, cette année, on aura comme d’habitude des projections cinématographiques, un colloque international sur le thème « la contribution du cinéma et de l’audiovisuel au développement économique et socio-culturel », des rencontres professionnelles, des Masters Class, etc.

Les Écrans Noirs c’est aussi des compétitions et des récompenses. Pour ce faire, Bassek Ba Khobio a fait appel à un jury composé de quinze membres parmi lesquels le Gabonais Imunga Ivanga, cinéaste, le Français Jean-Claude Crépeau, ancien DG du Cinéma et des Médias de l’OIF, le Sénégalais Mansour Wade, réalisateur, les Camerounaises Christa Eka, actrice/réalisatrice, la journaliste Carole Yemelon, ainsi que Valérie Ayena, mannequin et l’actrice, Syndy Emade.

L’une des attractions de ce festival sera certainement le film documentaire sur Rigobert Son, l’ancien capitaine de l’équipe nationale de football du Cameroun. Mais la sélection de cette année comporte une grande variété de productions cinématographiques issues des quatre coins du continent africain. Le Cameroun et l’Afrique centrale y sont bien représentés.

Un hommage sera rendu  à l’acteur gabonais Philippe Mory (Le collier de Makoko, le silence de la forêt) qui s’était suicidé le 7 juin 2016.

(Voir lien : http://www.ecransnoirs.org/index.php/component/spsimpleportfolio/item/6-appel-a-films)

Moane Ehindi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

16 − 15 =