Les danses patrimoniales pour mieux célébrer la diversité culturelle du Cameroun

 

Musiques et danses patrimoniales sont au cœur d’un festival ouvert cet après-midi à l’esplanade du Musée National à Yaoundé.

Le Musée national est transformé le reste de cette première semaine du mois d’août en lieu de carnaval. Il devient ainsi un site de démonstration du talent et de la créativité des peuples du Cameroun. Le ministère des arts et de la culture a prévu quatre pôles d’animation en fonction des aires culturelles. Il s’agit de l’aire soudano-sahélienne, celle des Sawa, des Grassfields et enfin l’aire Fang Beti. Dans chaque de ces pôles, les animations des artistes des musiques et danses patrimoniales vont se dérouler de 16h à 18h dans les quatre coins de l’esplanade de ce Musée National.

Tous les soirs, un podium central devrait prendre le relais de 19h à 21h. Ce plateau central sera un lieu de manifestation de la diversité culturelle camerounaise à l’état pur. A priori, les spectacles mixtes vont mettre en exergue des groupes de musique issus de toutes les aires culturelles. Sur un autre plan, ce plateau central sera un champ d’illustration de l’ouverture au monde. Ce sera justement avec la prestation des auteurs des musiques de variétés inspirées par les créations patrimoniales.

Les organisateurs veulent parallèlement offrir une scène attrayante au public de Yaoundé. L’ambition du ministère de la culture est de mobiliser près de 200 groupes originaux de musiques et de danses patrimoniales des quatre aires culturelles du pays. Mais cette mobilisation va s’étendre aux acteurs et promoteurs de cette filière. Les experts, chercheurs et universitaires vont compléter la liste des personnes attendues pour cette opération. Elle devrait donner une impulsion à cette filière.

Des ateliers d’initiation de maitrise des danses et du jeu de certains instruments sont annoncés. L’exposition des instruments et des costumes de musiques et danses patrimoniales sera une attraction supplémentaire sur le site du festival. Plusieurs conférences permettront de mener une réflexion profonde sur l’avenir de toute cette richesse artistique et culturelle. Le thème central de cette opération est : « Musiques et danses patrimoniales : vecteurs du multiculturalisme et de l’intégration nationale »

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

douze − sept =