13 milliards de F CFA de l’AFD pour la troisième phase du PNDP

 

Une convention de financement a été signée à cet effet le 6 juin dernier à Yaoundé entre le gouvernement camerounais, représenté par Louis Paul Motaze, ministre de l’Économie, et l’Agence française de développement, qui était représentée par l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault.

La convention est relative à l’appui du 3e contrat de désendettement et de développement (C2D) pour un montant de 20 millions d’euros (environ 13 milliards de F CFA).

Ces fonds vont servir à la mise ouvre de la troisième phase du programme national de participation au développement (PNDP).Les deux premières phases du PNDP avaient déjà bénéficié des financements de l’AFD à hauteur de 170 millions d’euros, soit environ 111,50 milliards de F CFA. Les fonds mis à disposition serviront, aux dires de l’ambassadeur de France, à pérenniser les acquis du PNDP à l’horizon 2020. On s’attend également à ce que le PNDP diversifie son offre de service avec, notamment, la mise en place d’un volet agropastoral.

Des stratégies sont développées pour que le PNDP prenne en compte de nouvelles problématiques telles que les questions de genre, par exemple. Selon Louis Paul Motaze, les financements des deux premières phases du PNDP ont  permis la réalisation de 4000 projets au profit de 329 communautés en zone rurale.

Par ailleurs, a-t-on appris, le PNDP avait déjà conclu avec la Banque mondiale une convention de financement pour un montant de 40,5 milliards de F CFA depuis février 2016.

Pour sa part, l’Etat camerounais devrait apporter au PNDP une enveloppe évaluée à 32,5 milliards de F CFA. D’autres ressources sont attendues du 11e Fonds européen de développement (FED) dont on attend encore la conclusion de l’accord de financement.

Le PNDP met en œuvre des appuis techniques et financiers aux communes, des formations d’élus, l’élaboration de plans de développement communaux et la réalisation des micro-projets jugés prioritaires par les populations et leurs élus. L’objectif final est de fournir aux communes les capacités de gestion financières et techniques pour maîtriser leur développement et ainsi préparer la décentralisation promue par le gouvernement camerounais.

 

Moane Ehindi

 

 

Une pensée sur “13 milliards de F CFA de l’AFD pour la troisième phase du PNDP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 + 9 =