Cameroun – BAD : un appui de 120 milliards de F CFA à Yaoundé

 

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 23 novembre 2017, un appui budgétaire d’un montant de 180 millions d’euros (environ 120 milliards de francs CFA) en faveur du Cameroun, dans le cadre de la première phase du Programme d’appui à la compétitivité et à la croissance économique (Pacce), a annoncé l’institution bancaire panafricaine. C’est ce qu’a annoncé ce lundi, 27 novembre, le gouvernement camerounais.

Ce programme, explique-t-on, « vise à préserver la stabilité macroéconomique et budgétaire et à jeter les bases d’une croissance économique robuste, résiliente et inclusive ». Sa mise en œuvre doit permettre une meilleure gouvernance des finances publiques de même qu’un renforcement de la compétitivité des secteurs productifs (transports, énergie, agriculture).

Le Pacce, rappelle la BAD, correspond à la première des trois années du programme d’appui budgétaire général à mettre en œuvre de 2017 à 2019, afin de consolider les finances publiques, à la suite de la baisse des prix du pétrole brut, qui a été exacerbée par la sécurité et les défis humanitaires dans le pays et dans la zone Cemac.

La décision du conseil d’administration de la BAD, soulignent les autorités nationales, confirment l’engagement du président général du groupe de l’institution financière, Akinwumi Adesina, qui a séjourné au Cameroun avait été reçu en audience au Palais de l’Unité, par le Président de la République, Paul Biya, le 17 juillet 2017.

Face à la presse le président de Groupe avait alors évoqué la coopération entre le Cameroun et la première institution monétaire africaine. Il avait parlé d’une relation ancienne et de confiance mutuelle qui remonte à l’année 1972.

Les décaissements de la Banque au profit du Cameroun s’élèvent à plus de 2,5 milliards de dollars US, soit près 1436 milliards de FCFA, de prêts et de dons, destinés à des projets dans les domaines des infrastructures nationales et sous-régionales, dans l’agriculture, l’énergie, l’eau, l’assainissement, etc.

D’autres projets en cours au Cameroun bénéficient des financements de la BAD. C’est le cas de l’usine hydroélectrique de Lom Pangar, qui va produire à terme 30 MW d’électricité pour alimenter 150 localités de la région de l’Est. Toujours dans le domaine énergétique, l’institution bancaire a, dans son portefeuille, le barrage de Nachtigal (420 MW), avec une contribution de financement de 150 millions de dollars Us.

Par ailleurs se propose de financer la création de grandes zones de production et de transformation des produits agricoles.

M.E

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatre × 1 =