Cameroun : La CNPS rompt avec Express Union

 

C’est ce qui ressort d’un communiqué signé du directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) le 12 juillet dernier et relayé par la presse.

Le communiqué du DG de la CNPS s’adresse aux employeurs   qui reversent les cotisations sociales en ces termes : « Le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), informe l’ensemble des employeurs qui reversent leurs cotisations sociales à la CNPS, que Express Union Finances ne fait plus partie des micro-finances admises à recevoir les paiements des cotisations sociales. Par conséquent, tout versement opéré dans cet établissement sera considéré comme nul et non avenu ».

Les raisons de la décision ne sont pas précisées dans le communiqué, mais selon certaines sources, cette situation résulterait d‘un conflit de compétences interne à la CNPS, et qui mettrait aux prises le DG Alain Olivier Mekulu Mvondo et son Agent comptable. D’après les mêmes sources, la micro-finance Express Union est accusée pris position en faveur de l’Agent comptable.

Quelles que soient les raisons avancées pour justifier cette mesure, et sans que l’on puisse en apprécier l’impact au plan financier, il faut dire qu’elle tombe à un très mauvais moment pour Express Union du fait de la concurrence extrêmement rude que lui livrent les opérateurs de la téléphonie mobile sur le terrain du transfert d’argent et du mobile money.

L’entreprise de micro-finance pointe en effet du doigt à la fois, la suspension abusive du code USSD *050# et la surfacturation de son coût d’accès. Pour sa part, l’opérateur MTN dit ne pas être en contrat avec Express Union.

Pour certains observateurs, la mesure de la CNPS est un véritable coup de massue pour Express Union qui, nous apprend-on, s’est vu contraint de mettre à la porte plusieurs centaines d’employés et peine à retrouver les parts de marché perdues.

Moane Ehindi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

six − trois =