Cameroun-déficit d’électricité : le gouvernement en mission d’évaluation dans le septentrion

 

Trois membres du gouvernement descendent dans les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord à partir de ce mercredi. Au centre de leur mission se trouve l’évaluation de l’alimentation en énergie électrique et l’approvisionnement en eau des trois régions.

La mission dépêchée sur le terrain par le président de la République, Paul Biya, est conduite par le ministre de l’Energie et de l’eau, Basile Atangana Kouna. L’équipe comprend le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, le ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, chargé des collectivités territoriales décentralisées, Jules-Doret Ndongo, et les directeurs généraux d’ENEO (Société de distribution et de commercialisation d’électricité) et de la Société nationale de transport d’électricité (SONATREL).

Dans un contexte marqué par l’avancée de la désertification, la décision du président Paul Biya vient à point nommé. En effet, le barrage hydroélectrique de Lagdo, département de la Bénoué, région du Nord, connait aujourd’hui de sérieux problèmes liés à la diminution préoccupante de l’eau dans sa retenue. Une situation qui, de plus en plus, met à mal l’offre de l’énergie électrique Réseau interconnecté Nord et entraine des périodes régulières et désagréables de délestage. Autres conséquences catastrophiques, le ralentissement des activités de production industrielle et les difficultés de fonctionnement des ménages.

Au plan de l’approvisionnement en eau des populations des trois régions septentrionales du Cameroun, il est important de signaler que les rigueurs du climat ont pour conséquences immédiates, l’assèchement des rivières (mayo) et des forages ainsi que la réduction drastique de l’humidité des sols dédiés au développement des activités agricoles.

Au terme de leur mission d’évaluation de l’impact des changements climatiques sur le quotidien des populations des régions septentrionales du Cameroun, les propositions formulées et adressées au président de la république, permettront d’envisager des mesures appropriées en vue d’améliorer l’accès à l’énergie électrique et à l’eau dans cette partie du pays.

J. KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

un × 4 =