Cameroun-Elevage: lancement d’un projet de 60 milliards de F CFA

 

La cérémonie de lancement du Projet de développement de l’élevage (PRODEL) a donné l’occasion au ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales (MINEPIA), Dr Taïga, de souligner que les dix régions du pays sont concernées par ce projet.

Celui-ci appuiera les principaux systèmes d’élevage qui coexistent, à savoir, les systèmes d’élevage pastoraux et agro-pastoraux (bovins, ovins et caprins) et les filières avicoles. Les résultats attendus à court terme étant, entre autres, la réduction de la pauvreté, la création d’emplois et l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Pour mettre le PRODEL sur pied, le gouvernement de la République du Cameroun a sollicité  le concours de la Banque mondiale. Elle a consenti à débloquer une enveloppe de 100 millions de dollars US, soit environ 60 Milliards de FCFA.

D’après le MINEPIA, ces fonds iront essentiellement  aux producteurs et pasteurs, aux femmes et aux jeunes affectés  par le manque de moyens de production. Dans les détails, quatre composantes sont couvertes par le PRODEL : l’amélioration de l’accès et de la fourniture des services de l’élevage, l’amélioration de la productivité des systèmes de production pastorale, l’accès aux marchés ainsi que l’appui au développement des chaines de valeurs.

Pour sa part, le représentant de la coordinatrice des opérations de la Banque mondiale  a indiqué que le PRODEL s’inscrit dans la vision du gouvernement camerounais de développer une agriculture de deuxième génération et de professionnaliser le secteur agricole.  Issa Diaw a également relevé que ce projet devra contribuer à renforcer la résilience des  éleveurs et des pasteurs face aux changements climatiques, booster la création d’emplois et améliorer les revenus des principaux bénéficiaires à la base.

En définitive,  il est question pour le gouvernement de la République du Cameroun, de faire du PRODEL non pas un projet de subsistance, mais un projet économiquement rentable pour l’ensemble des acteurs de la filière élevage au Cameroun.

J.KOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 × trois =