Cameroun – Le FMI en mission d’évaluation

 

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) est au Cameroun depuis le 24 octobre dernier.  Conduite par Corinne Delechat, cette mission évalue la mise en œuvre du programme économique triennal baptisé « Facilité élargie de crédit » (FEC), signé par le Cameroun, le 26 juin 2017. La mission s’achève 3 novembre prochain.

Durant cette mission, Corinne Deléchat et son équipe rencontrent les ministres des Finances Alamine Ousmane Mey, et de l’Economie, Louis Paul Motaze, ainsi que les responsables de certaines entreprises publiques. Au cours de ces rencontres, il est question d’examiner l’exécution budgétaire (recettes fiscales et douanières, salaires des agents publics, service de la dette, investissements, etc.) dans la période de juin à septembre 2017.

Mme Deléchat, qui a séjourné au Cameroun en août dernier, avait déjà que les résultats obtenus dans le cadre du programme appuyé par la FEC étaient restés conformes aux objectifs quantitatifs fixés pour fin juin. Elle avait en outre affirmé que le gouvernement camerounais avait mis en œuvre « des mesures structurelles importantes dans le cadre du programme ».

Il faut rappeler que le conseil d’administration du FMI a conclu avec Cameroun, le 26 juin 2017, un accord triennal au titre de la FEC pour un montant d’environ 666 millions de dollars (près de 400 milliards de FCFA). Ce programme appuie le plan de réforme élaboré par les autorités camerounaises dans le but de reconstituer les amortisseurs budgétaires et extérieurs, et de jeter les bases d’une croissance durable tirée par le secteur privé. Il devrait aussi contribuer à l’effort collectivement déployé pour rétablir et préserver la stabilité extérieure de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Un certain nombre de pays de la sous-région ont d’ailleurs conclu le meme programme avec le FMI.

En juillet 2017, le FMI a décaissé 171,3 millions de dollars (environ 100 milliards de FCFA). Le reste devrait être étalé sur la durée du programme, sous réserve de revues semestrielles dont celle en cours.

Moane Ehindi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 − trois =