Le Cameroun publie ses données macroéconomiques

 

Selon un communiqué rendu public par le Fonds monétaire international FMI, les autorités camerounaises ont depuis le 12 juillet dernier, commencé à publier sur le site de l’Institut national de la statistique (INS)- la page de données nationales récapitulatives (PDNR) des données macroéconomiques essentielles.

Selon ce communiqué, cette action est « l’aboutissement des efforts déployés au courant de l’année écoulée par les principaux organismes de statistique travaillant en collaboration dans le but de publier les données recommandées au titre du Système général de diffusion des données amélioré (SGDD-a), en utilisant l’échange de données et de métadonnées statistiques (SDMX) et la plateforme de données ouvertes mises  à disposition par la Banque africaine de développement ».

Le FMI nous apprend qu’en appui à ces efforts, une mission de son département des statistiques s’était rendue à Yaoundé, la capitale camerounaise, en avril 2016 pour apporter son concours à la mise en œuvre du SGDD-a.

D’après les experts de l’institution de Bretton Woods, « la publication de données macroéconomiques essentielles sur la PDNR facilitera l’accès des décideurs nationaux et des protagonistes nationaux et internationaux, y compris les investisseurs et les agences de notation, aux informations que le Conseil d’administration du FMI juge cruciales pour suivre la conjoncture et la politique économique ».

Elle favorisera par ailleurs, souligne le communiqué, l’accès à ces informations, dans des formats lisibles par l’être humain et par la machine, et conformément à un calendrier de diffusion annoncé à l’avance, permettra à tous les usagers d’accéder simultanément à des données à jour, ce qui est va accroître la transparence des données.

Le communiqué rappelle que « le SGDD-a a été créé par le Conseil d’administration du FMI en mai 2015 pour promouvoir l’amélioration de la transparence des données, le développement des statistiques et la création de synergies entre la diffusion de données et la surveillance. Le SGDD-a remplace le SGDD, qui a été mis en place en 1997 ».

Il y a également lieu de rappeler que le Cameroun vient de signer avec le FMI un programme économique triennal au terme duquel l’institution financière internationale accorde à Yaoundé une aide financière d’environ 390 milliards de F CFA au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) pour l’aider à redresser son économie.

Moane Ehindi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

trois × 4 =