Celestin Tawamba, nouveau président du GICAM

 

Élu par 153 voix sur 173, le patron de La Pasta était le seul candidat à la succession du regretté André Fotso à la tête du GICAM.

le nouveau président du GICAM

Le suspens n’aura pas été long ce 29 juin 2017 au siège du Groupement inter patronal du Cameroun à Douala. Un seul tour de scrutin a permis le plébiscite de l’unique liste en compétition. la liste baptisée « GICAM Action » de  Celestin Tawamba a obtenu bien plus que la majorité absolue des votes. il y a eu 19 bulletins nuls et une abstention. Avec 153, voix en sa faveur, la liste Gicam Action obtient 88,5% des suffrages. L’assemblée générale élective du GICAM aura été minutieusement préparée ces deux derniers mois. Le président par intérim Armel François et le vice-président Henri Fosso s’étant très tôt déclarés non partants pour diriger l’institution.

Dès le mois d’avril, l’industriel Celestin Tawamba a pris le soin de construire une liste consensuelle. On y retrouve des personnalités influentes à l’instar de Sanda Oumarou, le président du fonds d’investissement Cenainvest, le Directeur Général des Brasseries du Cameroun, Emmanuel de Tailly  et ibrahim Talba Malam, le directeur général de la SONARA. La liste comprend également Réné Libong de KPMG et André Kwam de UTSCH Cameroon. La liste élue intègre quelques représentants d’organisations professionnelles. Alphonse Nanfack représente les banquiers alors que Théophile Gérard Moulong représente les assureurs. Olivier Eldin de CropLife vient du monde agricole. Marie Mélanie Bell du club Orchidée complète la liste

A 51 ans, Celestin Tawamba totalise 15 ans d’expérience dans le business. C’est en 2002 qu’il lance La Pasta, une entreprise de pâtes alimentaires. Quelques années plus tard , son entreprise impose son leadership dans la filière en absorbant son principal concurrent, Panzani. CINPHARM, son projet d’industrie pharmaceutique est . Il a rassemblé ses entreprises au sein du holding Cadyst Invest. Il est revenu au Cameroun au bout de ses études à HEC et à l’université de Paris Dauphine en France. Avant la création d’entreprises, il est deux fois salarié. Il est d’abord auditeur au cabinet international Ernest&Young avant de devenir directeur financier du groupe Hazim. Passionné de business, le nouveau président du GICAM n’est pas membre d’un parti politique.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 × deux =