La CDC en quête de diversification

 

La Cameroon Development Corporation (CDC), géant agro-industriel public, se propose de diversifier l’offre agricole afin de préserver des milliers d’emplois.

La CDC, qui exploite la banane dessert, l’hévéa et le palmier à huile dans la région du Sud-Ouest du pays, est confrontée à des difficultés financières en parties dues à la baisse du prix du caoutchouc sur le marché international. Ce qui impose d’étendre son champ d’activité, en mettant un point d’honneur sur la transformation locale.

Il s’agit pour les dirigeants de cette entreprise publique de « retrouver un certain équilibre financier », afin de permettre à l’entreprise de faire face au défi de développement, notamment, la concurrence, avec l’installation de certaines multinationales asiatiques et françaises dans ce domaine de production.

Entre autres solutions envisagées, il est question de la diversification de ses produits par l’exploration de nouvelles filières à l’exemple de la création de plantations d’arbres fruitiers prisés par les producteurs de jus naturels, sans oublier l’horticulture. On parle également d’améliorer les rendements dans ses filières traditionnelles par un rajeunissement des plantations et de la main d’œuvre.

La CDC est le second employeur du Cameroun après l’État, avec un total de 22 000 employés, contre 200 000 pour la Fonction publique.

Source : APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

20 − 3 =