180 milliards pour booster le secteur privé

 

Le secteur privé accueille avec soulagement la nouvelle publiée  par le ministre des finances lors d’une récente rencontre du bureau du GICAM.

180 milliards de francs CFA seront bientôt investis par l’État pour contribuer à la relance de l’activité dans le secteur privé. 100 milliards vont servir de manière concrète au remboursement des crédits TVA et aux paiements des prestations réalisés par des entreprises pour le compte de L’État. Les 80 milliards restants seront mis à la disposition des banques commerciales. Grâce à cette somme, les banques pourront ainsi relancer l’octroi des crédits aux entreprises.

Le ministre des finances dit avoir reçu l’accord du président de la république pour mener cette série d’opérations nécessaires. Pour Alamine Ousmane Mey, c’est la matérialisation de la volonté du gouvernement à accompagner le secteur privé. Ce sont les principales conclusions des échanges de l’argentier de l’État et d’une délégation du groupement Inter patronal du Cameroun. Le président Celestin Tawamba est sorti rassurer de cette audience le week-end dernier.

Face aux plaintes du secteur privé concernant la pression fiscale, le ministre des finances a réagi. Il exprime la  volonté du gouvernement à baisser les taux d’imposition. Alamine Ousmane Mey attend les propositions du secteur privé dans ce sens. L’objectif étant d’obtenir une décrue des taux d’imposition tout en élargissant l’assiette fiscale globale. Le GICAM estime que l’impôt sur les sociétés (prélevé à 2 ,2% du chiffre d’affaires) est élevé.

Cette rencontre avec le ministre des finances était la dernière de la prise de contacts du bureau du GICAM. Avec le ministre du travail il a été question de protection sociale et de révision du code du travail. Avec le ministre du développement urbain, le GICAM a évoqué la question foncière. Cette délégation s’est rendue dans les ministères en charge des PME, de l’économie, de l’industrie et de l’énergie.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 − quatre =