Cameroun-Dons du chef de l’Etat : La distribution des ordinateurs a commencé

 

Depuis ce 26 décembre, les étudiants de l’université de Yaoundé I reçoivent un « cadeau » du président de la République du Cameroun. La promesse des 500 mille ordinateurs « gratuits » de Paul Biya à la jeunesse estudiantine de son pays n’était pas du bluff. Car, le chef de l’Etat camerounais « dit ce qu’il fait et il fait ce qu’il dit », affirme le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre camerounais de l’Enseignement supérieur.Vendredi et dimanche derniers, Jacques Fame Ndongo est allé personnellement réceptionner les premières cargaisons de 80.000 ordinateurs PB. Après Yaoundé, la caravane de la distribution des ordinateurs offerts par le président Biya prendra le chemin de l’université de Yaoundé II (Soa) ce mardi, 27 décembre, sous la conduite du ministre de l’enseignement supérieur.

Ces ordinateurs, n’ont pas encore trouvé 50% de preneurs (d’après le responsable de la Cellule de communication du ministère de l’enseignement supérieur) pour le moment. Deux cents mille étudiants sur les cinq cents mille attendus sont inscrits sur les listes biométriques pour bénéficier du don de Paul Biya, L’ensemble des cinq cents mille ordinateurs potables coûtent 75 milliards de francs CFA financés par la banque chinoise Eximbank, soit une valeur unitaire de 150.000 francs CFA.

Selon Jacques Fame Ndongo, les quantités restantes devraient être fabriquées en Chine et acheminées au Cameroun d’ici à juin 2018. Le Cameroun est le seul pays en Afrique où des ordinateurs portables sont offerts gratuitement aux étudiants pour inciter à l’appropriation de la culture numérique.

Ce projet porté le président Paul Biya prévoit, dans la 2è phase, la construction de 9 centres de développement dans les 8 universités d’Etat du Cameroun et à l’Université Inter-Etats Cameroun-Congo à Sangmélima (le concours sera ouvert en janvier). Ces 9 centres, dont tous les sites d’accueil sont déjà identifiés et sécurisés, sont des unités de formation à l’utilisation des ordinateurs, à la création des start-ups et à la maintenance de ces appareils.

J.KOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

sept + 11 =