Cameroun – Education: 401 enseignants et élèves primés

 

Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée hier par Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre des Enseignements secondaires.
Belle ambiance, que celle qui a prévalu hier au Palais polyvalent des Sports de Yaoundé, à l’occasion de la première édition du prix de l’excellence Minesec. Entre les différents établissements de la ville de Yaoundé, grandement mobilisés pour la circonstance et chauffant la salle à leur guise, avec des vivas et youyous, les lauréats sur leur trente et un venus des dix régions du pays, un important panel de membres du gouvernement (Marie Thérèse Abena Ondoa, Youssouf Adidja Alim, Jules Doret Ndongo, Bidoung Mkpatt, Issa Tchiroma Bakary, Ndong Soumeth Benoït, Bayaola Boniface), le ministère des Enseignements secondaires, pour cette première, qui ouvre une nouvelle page, celle d’un enseignement dit de deuxième génération mettant en exergue le culte de l’effort, la promotion et la quête de l’excellence, a eu du nez.

Pour Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, la cérémonie de ce jour, « vise essentiellement à rendre hommage aux enseignants et aux élèves pour les efforts consentis, l’abnégation dont ils ont su faire preuve tout au long de l’année scolaire 2016/2017, consacrer le culte de l’effort, célébrer le mérite et le sérieux dans le travail ». Le prix de l’excellence Minesec ainsi institué, vise la promotion de l’excellence dans les établissements scolaires d’enseignement secondaire général, technique et normal.

Pour plus d’émulation et de motivation chez les élèves et les enseignants, encourager l’innovation et valoriser ceux qui se distinguent par leur manière de travailler et servir. Ce qui rentre en droite ligne des préoccupations des pouvoirs publics, et du président Paul Biya, qui récemment encore, exhortait les jeunes à « travailler sérieusement, réussir pour vous-même et votre pays ».

Et d’appeler les 108 enseignants et les 293 élèves lauréats, à ne pas dormir sur leurs lauriers, à aller de l’avant, capitaliser les acquis pour toujours voler haut, afin que leur exemple fasse des émules. Mais on ne le sait que trop, il est facile d’arriver au sommet, mais difficile de s’y maintenir.

Cameroon Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5 + 19 =