Cameroun-Sud-ouest : Le proviseur du lycée de Malende relevé de ses fonctions pour « intelligence avec les sécessionnistes »

 

Suite aux enquêtes ordonnées par le Premier ministre, chef du gouvernement, après la folle rumeur qui a démobilisé l’ensemble de la communauté éducative de certaines localités de la région du Sud-Ouest, le ministre des Enseignements secondaires, Jean Ersnest Ngalle Bibehe, a relevé de leurs fonctions le proviseur du Lycée de Malende, Francis Mancha Oben et l’un des censeurs, Davidson Achu.

La nouvelle proviseure du Lycée de Malende, département du Fako, région du Sud-ouest, a pour nom Florence Nkemamine, tandis que le censeur nouvellement nommé par le ministre des Enseignements secondaires s’appelle Etienne Ekem Adji.

Selon les termes du communiqué du gouvernement publié ce mercredi, ces responsables du Lycée de Malende sont accusés d’être les auteurs de la rumeur qui a semé la panique, lundi dernier, dans les rangs des élèves et des parents d’élèves dans plusieurs localités de la région du Sud-ouest.

A titre de rappel, cette rumeur noire s’était emparée de plusieurs établissements scolaires de la région. A l’origine de ce motif de panique, la fausse alerte d’une attaque terroriste dans toutes les écoles ouvertes de la région du Sud-ouest. Une information qui s’est répandue, telle une trainée de poudre.

Le gouvernement camerounais affirme dans son communiqué, « que ce sont le proviseur, le censeur et le surveillant général du Lycée de Malende, en parfaite intelligence avec les sécessionnistes, qui sont à l’origine de cette grosse frayeur ».

Entouré de tout son état-major, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai, est immédiatement descendu sur le terrain pour assurer la communauté éducative de l’entière protection des pouvoirs publics. Il s’en est suivi la reprise normale des cours dans les établissements scolaires du Sud-Ouest.

J. KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

8 − sept =