CAMES 2017 : les résultats définitifs

 

Les résultats du 18e concours d’agrégation du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur qui s’est à Yaoundé (Cameroun) du 6 au 13 novembre dernier sont connus et se présentent comme suit :  taux de réussite de l’ordre de 39,81%.

Sur 103 candidats, 49 ont été déclarés définitivement admis à l’issue des épreuves.

La liste des admis se présente comme suit :

 Section droit privé :

  • Keugong Ngueken Rolande Saurelle, épouse Watcho (université de Dschang, Cameroun),
  • Talfi Idrissa Bachir (université Abdou Moumouni de Niamey, Niger),
  • Alemawo Komlan (université de Kara, Togo),
  • Gueye Moussa (université Cheik Anta Diop de Dakar, Sénégal),
  • Geudegbe Samson Igor Bidossessi (université d’Abomey-Calavi, Bénin),
  • Alla Koffi Etienne (université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Côte d’Ivoire),
  • Adamou Moktar (université de Parakou, Bénin).

Section droit public :

  • Momo Foumthim Claude (université de Douala, Cameroun),
  • Zaki Moussa (université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal),
  • Monembou Cyrille (université de Yaoundé II, Cameroun),
  • Guéssélé Issémé Lionel Pierre (université de Yaoundé II, Cameroun),
  • Akerekoro Hilaire (université d’Abomey-Calavi, Bénin)Section histoire des institutions :
  • Dembele Mamadoulamine (université des sciences juridiques et politiques de Bamako, Mali)

Section sciences de gestion :

  • Koanda Mady (université Ouaga II, Burkina Faso),
  • Bekono Ohana Sébastien Magloire (université de Douala, Cameroun),
  • Ndao Assane (université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal),
  • Sangue Fotso Robert (université de Yaoundé II, Cameroun),
  • Kounetsron Yao Messah (université de Lomé, Togo),
  • Toe Mamadou (université Ouaga II, Burkina Faso),
  • Mbengue Mohamed Lamine (université Gaston Berger de Saint Louis, Sénégal),
  • Kaka Zakari Yaou (université des sciences sociales de gestion de Bamako, Mali),
  • Messomo Elle Serge Patrice (université de Buea, Cameroun)

 Section sciences économiques :

  • Maïga Windkouni Haoua Eugénie (université de Koudougou, Burkina Faso),
  • Nguenda Anya Saturnin Bertrand (université de Douala, Cameroun),
  • Okey Mawussé Komlagan Nézan, (université de Lomé, Togo),
  • Miamo Wendji Clovis (université de Dschang, Cameroun),
  • Akono Etienne Bienvenu (université de Douala, Cameroun),
  • Mondjeli Mwa Ndjokou Itchoko Motande (université de Yaoundé II, Cameroun), Djezou Wadjamsse Beaudelaire (université Alassane Ouattara de Bouaké, Côte d’Ivoire),
  • Couchoro Mawuli Kodjovi (université de Lomé, Togo),
  • Dramani Latif Armel Guy (université de Thiès, Sénégal),
  • Chaboussou Augustin Foster Comlan (université d’Abomey-Calavi, Bénin),
  • Dial Mouhamadou Lamine (université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal),
  • Mbondo Georges Dieudonné (université de Douala, Cameroun),
  • Thiombiano Noël (université Ouaga II, Burkina Faso),
  • Amadou Bobbo (université de Yaoundé II, Cameroun),
  • Combary Souglimpo Omer (université Ouaga II, Burkina Faso),
  • Fall Ndiack (université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal).

 Section sciences politiques :

  • Ahlinvi Messanh Etienne Emmanuel (université de Parakou, Bénin),
  • Ndiaye Papa Samba (université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal),
  • Tchingankong Yanou Moïse (université Yaoundé II, Cameroun).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

huit + treize =