Cameroun-One Planet Summit: Paul Biya à Paris

 

La capitale française abrite ce mardi 12 décembre, une rencontre d’évaluation et de recherche des financements en vue d’une gestion appropriée du préoccupant phénomène des changements climatiques. Le président Paul Biya prend part à cette rencontre qui se tient deux ans après l’organisation à Paris de la Conférence des Parties sur le Changement climatique baptisé COP 21.C’est au cours d’une audience qu’il a accordée la semaine dernière à  l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, que le président Paul Biya  a reçu l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron.

L’accord issu de la COP 21 est devenu aujourd’hui le texte le plus largement et le plus rapidement signé de l’histoire de l’humanité. 196 Etats, sur les 197 que compte l’Organisation des Nations unies, ont paraphé le document. Les chefs d’Etat et de gouvernement, les organisations  non gouvernementales et la société civile se retrouvent à Paris ce 12 décembre 2017 pour évaluer les avancées et les difficultés enregistrées depuis lors et, surtout, réfléchir sur la mobilisation des financements indispensables à la réalisation des objectifs fixés.

Le Cameroun, faible pollueur,  était à l’avant-garde des travaux de la COP 21, il y a deux ans. Dans son discours plaidoyer à cette occasion, le président Paul Biya avait clairement indiqué les engagements du Cameroun : réduire de 32%, à l’horizon 2035 l’empreinte carbone par rapport à 2010, lutter contre la désertification,  œuvrer dans la gestion durable des forêts en menant une action pour une gestion concertée des forêts du  bassin du Congo, et mettre en place des mécanismes de gestion durable des ressources en eau, de concert avec les pays de la sous-région Afrique Centrale.

On se souvient que le 22 avril 2016, le Cameroun était l’un des premiers pays à apposer sa signature au bas de l’Accord de Paris, avant son adoption par les deux chambres du parlement lors de la session de juin de la même année et sa ratification par le président camerounais.

Outre Madame Chantal Biya,  la suite du chef de l’Etat au One Planet Summit comprend ,entre autres, le ministre des forêt et de la faune, Ngole Philip Ngwesse,  le ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable, Hele Pierre, le  ministre des relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et le ministre directeur du cabinet civil, Martin Belinga Eboutou.

J. KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cinq − deux =