Des Américains s’intéressent à l’adduction d’eau

 

Des responsables de deux entreprises reçus en audience mardi par le Minepat ont présenté leur projet à réaliser dans quatre villes du Cameroun.

Bonne nouvelle pour la ville de Yaoundé. Dans un peu plus d’un an, elle devrait recevoir un supplément de 55 000 m3 d’eau par jour, à partir d’Akomnyada. Ceci, à la faveur d’un projet à réaliser par un consortium américain constitué de General Electric (GE) et Environmental Chemical Corporation (ECC), sur financement d’Eximbank of USA, à hauteur de 312 milliards de F. Un investissement obtenu par le président de la République Paul Biya, lors de son récent séjour aux Etats-Unis.

Les contours de ce projet étaient au centre d’une audience accordée, mardi dernier, par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) au président directeur général d’ECC, Mangiv Vohra, en compagnie du vice-président de GE, Richard Ebel.

Au sortir du tête-à-tête, le PDG d’ECC explique que ce projet d’adduction en eau potable concerne quatre villes du Cameroun : Yaoundé, Tiko, Limbe et Mutenguene. « La réalisation se fera en phases, dont la première démarre dès novembre pour la capitale Yaoundé. On devrait avoir fini avant 12 mois.

Entre-temps, précisément en février 2015, on devrait avoir entamé avec la deuxième phase, qui consiste à la réhabilitation des systèmes d’approvisionnement en eau dans les trois autres villes du Sud-Ouest ». Les hôtes du Minepat annonce, par ailleurs, que courant 2015, ils vont lancer un second projet d’adduction d’eau potable, cette fois à partir du Nyong et concernant exclusivement la ville de Yaoundé. A terme, c’est-à-dire après environ deux ans et demi, la capitale devrait avoir en plus 250 000 m3 d’eau jour.

Pour le directeur général de Camwater, Jean Williams Sollo qui accompagnait la délégation américaine chez le Minepat, « tous ces projets vont permettre à Yaoundé de vivre une autosuffisance en eau potable pendant au moins 50 ans. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

huit − 1 =