Entretien routier : Le Cameroun renforce son parc de matériels de génie civil

 

Le Cameroun entend acquérir 1607 engins de génie civil pour un coût de 112 milliards de F CFA d’ici à 2015 pour renforcer les capacités d’intervention du Matgénie, l’entreprise publique chargée de la gestion du matériel de génie civil de l’État. C’est ce qui ressort du conseil de cabinet tenu le 30 janvier dernier à Yaoundé sous la présidence de M. Philemon Yang, le premier ministre camerounais.

Pour la construction et l’entretien de ses infrastructures routières, le gouvernement camerounais avait créé le Parc national de matériels de génie civil (Matgénie), une entreprise à capitaux publics. Mais, en raison de la crise économique qui a frappé le pays depuis le début des années 80 jusqu’au début des années 2000, la plupart des engins et équipements de cette entreprise sont tombés en obsolescence. Il a fallu attendre 2008 pour que l’État s’engage dans la réhabilitation du parc résiduel, soit 89 engins pour un coût total de 1,278 milliard de F CFA. Par la suite, en 2012, il a procédé à l’achat d’un lot de 120 matériels neufs.

Il faut dire que, même si le secteur a été privatisé, les besoins de l’État du Cameroun en matière de construction et d’entretien d’infrastructures routières sont très importants. Pour l’instant, pour un réseau d’environ 100 000 kilomètres, seulement 20 000 kilomètres font l’objet d’un entretien régulier. Le gouvernement est donc résolu à renverser la tendance, d’où la décision d’acquérir du matériel de génie civil en quantité, mais aussi, au plan institutionnel, de réviser le cadre organique du Matgénie en vue d’optimiser son fonctionnement.
Pour le premier ministre Philemon Yang, il s’agit d’aller plus loin. C’est ainsi qu’il a demandé au ministre des Travaux publics de diligenter des études de faisabilité en vue de la mise en place d’une usine d’assemblage d’engins de génie civil au Cameroun.
Marc OMBOUI
Cameroon Report

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5 × deux =