Le palais des congrès de Yaoundé rénové a été inauguré

 

Le Premier ministre Philémon Yang a officiellement ouvert au public, l’immeuble retouché du palais des congrès de Yaoundé. C’est la fin d’une réhabilitation qui a duré près de deux ans.

Après 35 ans de services rendus à la nation, le palais des congrès de Yaoundé vient de naitre de nouveau. La réhabilitation effectuée ces deux dernières années a consisté à moderniser complètement cette infrastructure. Les façades extérieures ont été refaites. Les marches des escaliers ont reçu du marbre neuf. Au palais des congrès de Yaoundé, les baies vitrées sont toutes neuves. Les travaux génie civil concernaient également les blocs toilettes, les différentes salles ainsi que l’entrée principale. Partout l’entrepris, maitre d’œuvre de cette réhabilitation  a retouché la plomberie, la tuyauterie, l’étanchéité. Les jets d’eau à l’esplanade ont une nouvelle allure.

le_palais_de_congrès_affiche_fière_allure

 

Les fonctionnalités ont été modernisées dans le domaine des télécommunications, de la sonorisation et des systèmes électriques. Trois transformateurs ont été installés pour le renforcement de la sécurité électrique. Comme l’ont constaté les usagers cette semaine, c’est un nouveau mobilier qui est placé dans les salles de ce palais des congrès de Yaoundé. Pour améliorer l’éclairage intérieur et extérieur, près de 2000 ampoules économiques et écologiques ont été installés. La vidéo surveillance est intégrée dans la gestion de cet ensemble immobilier avec  l’installation de près de 60 caméras dans les couloirs et l’entrée des parkings.

Le_palais_de_congrès_de_Yaoundé_illuminé_la_nuit

C’est des travaux de haute portée qui viennent de se dérouler sur la colline de Nkolnyamda. Les trois lots prévus (gros œuvre, finitions et équipements) ont été exécutés par l’entreprise chinoise Auhin construction Energeering Group. Avant la fin des travaux, l’administration du palais a obtenu le titre foncier qui couvre les 18 000 hectares de surface. Le gouvernement chinois a mobilisé plus 10 milliards pour donner un nouveau lifting à ce palais des congrès de Yaoundé. Ces travaux ont permis à des organismes comme le RDPC, la CONAC de libérer l’édifice. Mais le sénat reste logé dans les bureaux de ce bâtiment. Le grand centre de conférences va aussi revaloriser sa mission de promotion de la culture.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

deux × un =