Route Babadjou – Bamenda : la reconstruction commence

 

Le ministre des travaux publics a fait le déplacement de Santa pour lancer les travaux de réhabilitation de ce  tronçon très endommagé de la route de Bamenda

C’est  une reconstruction en qui sera effectuée sur ce tronçon, de la nationale n°2.  Le marché sera executée en trois sections. La première sur 35km va permettre le bitumage de la voie de Babadjou à l’emplacement de la plaque « Welcome to Bamenda ». La deuxième section concerne la voie de contournement de la falaise de Bamenda, soit 5,1 km. La dernière section concerne les 12km de l’itinéraire urbain « Ecole des Champions-Agence de Voyage Amour Mezam junction-Finance junction-Vetinary junction-Hospital Round About ».

Outre un nouveau bitumage, la route sera élargie à 7,5 m pour épouser les caractéristiques  de la route transfrontalière Bamenda – Enugu. La voie de contournement de la falaise de Bamenda  et la traversée urbaine du chef lieu du département de la Mezam seront aménagées en 2X2  voies.  Il est également  prévu  la construction d’une station de pesage,  des aires de repos et des infrastructures socio-économiques.

Ce mauvais spectacle sera bientôt un lointain souvenir

Ces travaux vont consister au recyclage de la chaussée existante pour constituer la nouvelle couche de fondation, la réalisation d’une couche de base en grave concassé, la réalisation d’une couche de roulement, le remplacement des buses métalliques en dalots. Il est également prévu la construction de deux ponts dans la ville de Bamenda, la correction des courbes accidentogènes entre Babadjou et Bamenda ainsi que  la pose de la signalisation (horizontale et verticale).

Ces travaux  d’une durée de moins de deux ans sont financés en partie par L’État  du Cameroun. L’autre partie du financement est issue d’un prêt de la Banque Mondiale. Le cout total  est évalué à 60, 70 milliards de FCFA. Les équipes du maitre d’ouvrage SOGEA SATOM se mettent immédiatement au travail. Elles ont moins de deux ans pour rehabiliter cette route, point de jonction des hautes terres du Cameroun.

péage de Babadjou
Le péage de Babadjou n’est plus fonctionnel depuis quelques années

Au plan politique, la situation de cette route de Bamenda, principale porte d’entrée à la région majoritairement anglophone du Nord-Ouest est régulièrement exploitée par les acteurs politiques.  Pour rassurer les populations de  la région, le ministre des travaux publics Emmanuel Nganou a fait le déplacement de Santa.  Le poste de péage situé à l’entrée de cet arrondissement ne fonctionne plus depuis quelques années.

Sango Longue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × un =