Cameroun – Les « Amis de Popol » appellent Paul Biya à se présenter à la présidentielle de 2018

Ils sont environ 1500 jeunes gens. Venus de divers horizons et réunis sous la bannière des « Amis de Popol », ils ont célébré le 85e anniversaire du président Paul Biya, ce mardi 13 février 2018, au palais des Congres de Yaoundé. Ils ont saisi cette occasion pour lancer un appel pour qu’il soit leur candidat à la prochaine élection présidentielle prévue cette année.

La cérémonie a eu lieu sous la présidence de Ferdinand Ngo Ngo, secrétaire général à la présidence de la République et représentant personnel du président Paul Biya. Une dizaine de membres du gouvernement a pris part à cette cérémonie aux côtés d’une brochette de hiérarques du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti majoritaire au Cameroun, et dont Paul Biya est le président national.

A cette occasion, la porte-parole du groupe des Amis de Popol, Laurine Mendo a prononcé un discours en langue anglaise dans lequel elle a salué l’œuvre du président Biya dans un certain nombre de domaines, notamment la paix, la construction des infrastructures de transport, sanitaires et scolaires, et le développement économique et social. Elle a, par la suite, appelé le locataire du palais d’Etoudi à être leur candidat à la prochaine élection présidentielle. La demande sera transmise à son illustre destinataire par son représentant à la cérémonie du palais des Congres, le ministre Ferdinand Ngo Ngo qui a félicité les Amis de Popol pour leur initiative.

Avec l’annonce par le chef de l’État camerounais dans son adresse à la Nation le 31 décembre dernier, la vie politique connait un frémissement. Diverses initiatives sont prises ici et là, des candidatures sont déclarées, et des tentatives de rapprochement observées.

Paul Biya, qui porte fièrement son âge, n’a pas encore annoncé sa candidature à l’élection présidentielle à venir. Mais il y a lieu de penser qu’il attend le bon moment pour le faire. Pendant ce temps, à l’instar de celui des Amis de Popol, des appels fusent de la part de ses partisans, notamment depuis la célébration, le 6 novembre dernier, du 35e anniversaire de son accession à la magistrature suprême, pour qu’il brigue à nouveau le fauteuil présidentiel.

Moane Ehindi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1 × un =