Cameroun – Le Gouvernement pour une meilleure transformation du bois

 

Pour le dernier conseil de cabinet tenu par le gouvernement camerounais le 28 décembre 2017, sous la présidence du Premier ministre Philemon Yang, l’accent a été mis sur le recyclage et de reconversion des travailleurs, la transformation locale des ressources ligneuses et non ligneuses. C’est ce qui ressort du communiqué publié à cet effet par le Secrétaire général des Services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda.

Il ressort de ce communiqué, s’agissant du recyclage et de reconversion des travailleurs, que la politique gouvernementale en la matière est définie dans le document de stratégie de la formation professionnelle et se décline à travers le Plan décennal de développement de la formation professionnelle pour la période 2014- 2024.

Le Gouvernement soutient que pour l’opérationnalisation de cette stratégie, il dispose d’un réseau de Centres de Formation Professionnelle de haut niveau. Des dispositifs sous-tendent la stratégie gouvernementale de recyclage et de reconversion professionnelle.

Conscient des contraintes qui entravent l’exécution des initiatives en cours en matière de recyclage et de reconversion professionnelle, le ministre chargé de l’emploi préconise, entre autres, la révision du cadre législatif et réglementaire régissant la formation professionnelle, ainsi que l’adoption d’un modèle consensuel de partenariat avec le secteur productif.

S’agissant de la transformation locale des ressources ligneuses et non ligneuses au Cameroun, il existe 160 Unités de transformation du bois opérationnelles sur l’ensemble du territoire national, parmi lesquelles 124 se limitent à la première transformation, 25 vont jusqu’à la deuxième transformation et 11 procèdent à la troisième transformation, qui permet de mettre sur le marché des produits finis à forte valeur ajoutée.

Pour sa part, le Premier ministre prescrit au ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle de poursuivre l’amélioration quantitative et qualitative de l’offre de formation professionnelle, en tenant compte des besoins du marché, et de soumettre un plan de renforcement des capacités opérationnelles des Centres de Formation Professionnelle existants

Pour ce qui est des ressources forestières non ligneuses, leur transformation demeure artisanale et centrée sur des produits semi-finis. Le Gouvernement camerounais impute cette situation au déficit d’équipement des unités de transformation existantes et à une formation insuffisante aux métiers du bois.

Pour développer la transformation locale des ressources ligneuses et non ligneuses, le gouvernement mise sur l’adoption de deux principaux outils : le Plan d’industrialisation du lecteur bois, qui fait partie intégrante du Plan directeur d’industrialisation, et le Plan national de développement des filières des produits forestiers non ligneux.

A cette stratégie, il faut ajouter la création d’une École des arts et métiers du bois, l’adoption de mesures incitatives permettant d’accroître la compétitivité et l’accessibilité des produits ligneux transformés localement, ainsi que la mobilisation des fonds d’investissement dédiés à l’industrie du bois.

Pour sa part, le chef du gouvernement instruit le ministre de l’Économie d’engager une réflexion sur la mise en place d’un dispositif de financement pérenne de l’industrialisation au Cameroun, et au ministre des Finances de proposer une fiscalité plus attractive au bénéfice des entreprises qui investissent dans la troisième transformation des produits ligneux et non ligneux

Le conseil s’est également penché sur les résolutions de la 2e édition de la Conférence internationale sur l’urbanisation durable au Canada, en Chine et en Afrique, tenue à Yaoundé du l2 au 14 décembre 2017. On en retiendra principalement la création à Yaoundé d’un Centre régional d’excellence pour le développement urbain durable en Afrique, avec pour missions essentielles la formation, la recherche interdisciplinaire appliquée et l’appui organisationnel en matière d’urbanisation.

Moane Ehindi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatre × 3 =