Examens officiels: Un geste du président Biya en faveur des candidats anglophones

 

Le Président Paul Biya multiplie les gestes de bonne volonté pour satisfaire les revendications de ses compatriotes anglophones. Les mesures les plus récentes concernent les examens officiels. Elles ont été ont été précédées par d’autres relatives au secteur de la justice.  Ainsi donc, sur instruction du chef de L’État, le ministre des Enseignements secondaires, Jean Ernest Masséna Ngallé Bibéhé, a signé le 29 mars dernier  un communiqué relatif aux  dates de déroulement des examens relevant du General Certificate of Education Board. Les dates des examens du GCE ordinary Level et le GCE Advance Level sont décalées de deux semaines.

Par ailleurs, le gouvernement tient à ce  qu’un maximum de candidats se présentent à ces examens.  Il donne une deuxième chance à ceux d’entre eux  qui ne s’étaient pas encore inscrits de le faire jusqu’au 15 avril prochain. C’est en effet la deuxième prorogation de délai qui est leur ainsi accordée. En fait, officiellement prévue pour s’achever le 3 janvier dernier, la période consacrée aux inscriptions aux examens officiels du sous-système anglophone a d’abord été prorogée jusqu’au 21 mars.

Troisième mesure et pas des moindres, en vue d’atteindre le taux horaire requis et de se mettre à jour sur le programme scolaire, des cours de rattrapage supervisés par des inspecteurs pédagogiques régionaux sont organisés pendant les deux semaines habituellement consacrées aux vacances de pâques à l’attention des élèves des classes d’examen.

Le gouvernement insiste sur la gratuité de ces cours qui, en plus, devraient s’achever par une évaluation, un examen blanc,  au terme duquel des primes d’excellence seront accordées aux élèves les plus méritants. Les premières impressions recueillies par la presse au premier jour, le 3 avril, de ces cours de rattrapage sont très bonnes : l’affluence était importante, en particulier dans la région du Sud-Ouest.

A travers ces mesures, le gouvernement,  qui tient au bon déroulement de l’année scolaire, montre clairement sa volonté d’aider les élèves du sous-système anglophone à sauver une année scolaire sérieusement compromise par de longues semaines de grève.

MO

2 pensées sur “Examens officiels: Un geste du président Biya en faveur des candidats anglophones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

15 + un =