Gestion des affaires publiques et des droits humains : le Cameroun améliore sa gouvernance

 

Avec une moyenne générale de 46,9 points sur 100, soit une hausse de 0,5 point sur la période 2007-2016, le Cameroun se classe 37e sur les 54 pays africains cibles de l’IIAG, l’Indice 2017 de gouvernance publié lundi dernier par la Fondation Mo Ibrahim.

Dans le détail, en ce qui concerne la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques et des droits humains, le Cameroun obtient une note de 39,4, ce qui dénote une amélioration croissante (31,1 pour la participation et 35,6 pour les droits de l’Homme).

Des progrès sont aussi perçus en matière de développement économique durable (44,3 points), tandis que le développement humain connait un ralentissement.

Par contre, du fait de sa participation à un conflit armé, la lutte contre Boko Haram, qui a induit de forts déplacements des populations ces cinq dernières années, le Cameroun a connu, selon l’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique, une détérioration en ce qui concerne la sécurité des populations et la primauté du droit. Dans ce domaine, le pays obtient une moyenne de 44,5 sur 100.

A l’échelle continentale, la Fondation Mo Ibrahim met en exergue les petits pas de géant que fait l’Afrique en matière de gouvernance. Quarante pays se sont améliorés par rapport au classement précédent, les meilleurs élèves étant les Seychelles, la Namibia, le Sénégal, le Maroc, le Kenya, la Tanzanie, l’Uganda et la Côte d’Ivoire.

L’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) est un outil qui mesure et surveille la performance de la gouvernance dans les pays africains. Il porte sur l’évaluation de la disponibilité de biens et services publics politiques, sociales et économiques que chaque État a le devoir de mettre en place. Le Classement y relatif est fait sur la base de quatre critères que sont la participation à la vie politique et droit humain, les opportunités pour le développement économique durable, le développement humain ainsi que la sécurité et la primauté du droit.

M.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × 3 =