Le Cameroun, berceau de l’humanité

 

Loin de considérations scientifiques pointues, il est plutôt question ici de symbolique. Une initiative du « Peuple des États-Unis d’Amérique » a été lancée afin de marquer l’Afrique dans son auréole de mère de l’humanité. Un monument dit « Mother Of Humanity » devra être bâti sur le continent à cet effet. Cinq pays sont en course pour l’héberger : le Maroc, le Nigeria, le Ghana, la Tanzanie et le Cameroun.

 

Le projet

Le monument qui représentera la Mère de l’Humanité aura une hauteur de 95 mètres (29 étages) et constituera une tour d’observation environnementale, en plus d’abriter des espaces de loisirs. La sculpture, une femme africaine debout, tiendra à la main droite une plume de Paix et aura le bras gauche tendu, synonyme de bienvenue. Une fois terminée, indiquent les promoteurs, la sculpture deviendra la plus grande structure de bronze en Afrique. Une précision s’impose par ailleurs ici : la « Mère de l’Humanité » est le seul monument dans le monde pour célébrer l’origine et la migration de notre espèce hors de l’Afrique.

L’importance de cette réplique sur le continent aura pour effet de marquer une revalorisation de l’image de l’Afrique, en plus de raviver chez les Africains une certaine fierté. D’autre part, chez les afro-descendants, cela exacerbera la fierté d’avoir des racines ancestrales africaines. Et aussi sur le plan économique proprement dit, cela marquera une accélération de l’activité touristique de manière exponentielle grâce à ce lieu qui n’aura pas d’équivalent au monde. Économie: possibilité d’accélération de la croissance et du développement de l’Afrique grâce à l’apport et au savoir-faire très avancé des membres de la Diaspora.

Avantage Cameroun

Au carrefour de plusieurs cultures, le Cameroun est un creuset original dont le choix serait tout indiqué. L’increvable slogan, « L’Afrique en miniature », que porte le pays de Manu Dibango depuis plusieurs décennies, est à lui seul révélateur. Lorsqu’on le lie aux objectifs visés par ce projet, le rapport est évident, car les initiateurs du Monument de la Mère de l’Humanité veulent par cet acte : célébrer l’Afrique, berceau de l’humanité, mère originelle de tous les peuples, toutes les civilisations et toutes les cultures; remercier l’Afrique et ses peuples pour leur immense et incalculable contribution à la construction du monde; apaiser les tensions et promouvoir la paix dans le monde, en invitant tous les hommes à pratiquer ce même inconditionnel amour et cette même générosité que notre « Mère de l’humanité » a eue pour tous ses enfants.

Le Cameroun est un choix judicieux pour d’autres raisons aussi. Déjà pour son emplacement hautement stratégique au cœur du Golfe de Guinée et ensuite, parce que ce pays a contribué intellectuellement à la reconnaissance des prémisses de la civilisation humaine en Afrique. Le Cameroun comme socle de cette superstructure parce que plusieurs de ses citoyens, dans de nombreuses causes, sont au premier rang du militantisme panafricain. Faut-il également rappeler sa contribution à la culture afro-mondiale ? Elle est depuis longtemps établie et la notoriété de ses talents est reconnue. Enfin, parce que son environnement touristique, peu pollué par des campagnes généralement menées par les multinationales de l’industrie, demeure assez naturel.

« The last, but not the least », il faut savoir que les Camerounais sont également reconnus pour leur attachement à la paix car, meurtris par des conflits sanglants lors des indépendances africaines, ils en sont même obsédés. Donc, pour avoir réussi à rattacher des peuples différents à une cause aussi noble, ce pays, son peuple et ses dirigeants méritent de voir une haute reconnaissance à travers le Monument Mère de l’Humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

deux × 4 =