New York accueille Paul et Chantal Biya

 

L’avion transportant le président Paul Biya et son épouse Chantal Biya  a atterri hier dimanche 17 septembre 2017 à l’aéroport JFK de New York aux États Unis

L’après-midi du dimanche à New York aux États Unis d’Amérique (la soirée du dimanche au Cameroun), le vol spécial du président de la république arrive à son terme. Le couple présidentiel camerounais est accueilli dans cette grande métropole américaine. Parmi les personnalités au bas de la passerelle, les chefs de mission diplomatiques du Cameroun sur place. L’ambassadeur du Cameroun aux Etats Unis et le représentant permanent du Cameroun auprès de l’Onu à New York. Le président et son épouse s’installe au Lotte New York Palace. Comme il est de coutume, le programme du Chef de l’Etat s’annonce chargé entre réunions institutionnelles et audiences. Le point cumulant de ce programme sera l’intervention du Président de la République à la tribune des Nations Unies le 22 septembre 2017.

L’hôtel de résidence du chef de L’État à New York et les rues attenantes ont connu une ambiance singulière ce dimanche. Des camerounais vivant aux États Unis ont choisi de manifester leur enthousiasme à l’égard du président Paul Biya. L’attente a été longue pour ces hommes et ces femmes sur le Madison Square. Les embouteillages de New York étaient au rendez-vous, de l’aéroport JFK au Lotte New York Palace. Munis de drapeaux national pour certains ou des tenues du RDPC, pour les autres, ils ont tenu à exprimer leur patriotisme. Un message résume le contenu des banderoles. « Nous ne sommes ni anglophones ni francophones. Nous sommes des camerounais

Le président arrive à New York dans un weekend marqué ces multiples arrivées des participants à ce sommet. L’Assemblée générale des Nations Unies est très courue cette année. L’escalade entre les États Unis et la Corée, le recul des États Unis sur l’accord sur le climat et d’autres sujets mobilisent. C’est ce qui peut expliquer cette ruée des grands ce monde vers New York. La ville sera à partir de 19 septembre, le principal centre de décision du monde avec des dizaines de chefs d’État. Aux delà de ces enjeux, le débat général qui débute ce mardi sera le premier pour les présidents américain et français. Il sera également le premier du nouveau secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterrez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 × 5 =