Après Ayah Paul Abine, 54 personnes vont bénéficier d’un arrêt des poursuites

 

La liste des personnes bénéficiaires de la mesure présidentielle du 30 août 2017 a été présentée hier par le ministre de la communication a la presse jeudi soir. 
Sur les 27 personnes concernées dans l’affaire pendante devant le tribunal militaire, l’arrêt des poursuites touche 22. C’est ce qu’il faut retenir de l’audience spéciale qui a eu lieu jeudi en fin d’après-midi au tribunal militaire. Cinq personnes, dont Mancho Bibixy, ne bénéficient pas de cette clémence présidentielle. Selon le commissaire du gouvernement, les preuves de leurs implications dans les violences sont plus fortes. Le parquet du tribunal militaire reste aussi ferme à l’endroit de ceux qui ont détruit des emblèmes nationaux. Ils sont attendus au tribunal pour une prochaine audience le 28 septembre prochain

Tout au long de cette dernière journée du mois d’aout 2017, les suites de la décision prise la veille par le président étaient attendues. Les premières explications sont venues des experts. Le président agissait dans le respect de prérogatives de la loi récemment adoptée sur le Code de justice militaire. Cette loi prévoit que le président peut instruire au ministre chargé de la justice militaire l’arrêt des poursuites pour des raisons d’ordre public ou de paix sociale. Cette disposition de l’article 13 a été déployé hier jusqu’à l’audience spéciale du tribunal militaire de Yaoundé.

Dans la mi-journée, les premiers actes concrets ont eu lieu au secrétariat d’Etat à la défense. C’était le lieu d’incarcération du magistrat à la retraite Paul Ayah Abine. Il a été libéré après un entretien avec le secrétaire d’Etat Jean Baptiste Bokam. C’est un homme à la longue barbe blanche que les journalistes ont pu filmer avant qu’il ne quitte les lieux. Paul Ayah Abine n’était pas encore poursuivi. Son nom a été formellement cité dans le communiqué de la présidence indiquant l’arrèt des poursuites. Les deux autres personnes formellement en détention préventive à Kondengui, seront libres dès que le régisseur aura achevé les formalités requises.

Mais la liste des bénéficiaires de cette clémence présidentielle est plus longue. Il s’agit en tout de 55 personnes. Le ministre de la Communication a présenté la liste jeudi soir à la presse au cours d’un point de presse. Issa Tchiroma Bakary fait savoir qu’une vingtaine de personnes en tout vont rester en détention préventive. Pour ceux-là, visiblement, les poursuites seront maintenues.

La liste complète des personnes bénéficiaires d’un arrèt des poursuites comprend : AYAH Paul ABINE, NKONGO Félix AGBOR ; FONTEM AFORTEKA’A NEBA ; TEGUM Elvis ; AMBE CHARBET ECHU ; YUSINYU Gerald TAWA ; MUNGOU AZEH Priesley ; MOFOR ECHU CHE Jean Pierre ; NDASSI Julius ; MUNJI Roland FON ; Elvis NDZANYUY ; NKWENKAM MOMENKAM Tite ; ATIA TILARIOUS AZOHNWI ; FUO EWI Evaristus ; BAN Japheth CHAMBANG ; TEM WUNG Jonathan ; CHIA ATEH Martin ; NEBA Francis ; Raymond YOH ; NDENGUE Godden ZAMA ; CHE Julius ATANGA ; NTIMAH Andrew NJIKA ; FINNIAN TIM NJUA ; ACHEGHE Stanley KUM ; MEH Ranson AKAP ; ESSAME Collins ENJANWEG ; ABONGUE Eric ASSANGA ; PEREK PENVADGA GANA ; TAMBU Cédric ; NKEMBU TCHEGUM Anicet ; UYASE Léonard SAHFAN ; AWUH
Terence AMBE ; LEVALA Brian ; SUCHU Dieudonné NFORMI ; WANDONG ENOH Moses ; MOFORECHU CHE Jean Pierre ; Hilary YANG DONKE ; PANG James PUH ; MANYAKA Gaston TONDE ; NGUEME Eugène ; VERANSO Stephen VEJAINI ; TATAH Elvis ; NGWA Francis CHE ; Vincent SAMA NIBA ; NEBA Olivier NTUNGFOR ; AWEMO Joseph ; LANGWA Justin TARDZENNY ; VERNYUY Clearance ; TEME Clifford NWUNYI ; MINDAKO Junior Abel ; CHIATO YAM Richard ; Emmanuel AKUMBU ; MOFOR NDONG ; BAN Joseph CHAMBANG ; ACHOMBA Hans ACHOMBA.

Une pensée sur “Après Ayah Paul Abine, 54 personnes vont bénéficier d’un arrêt des poursuites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cinq × 2 =