DASI Alfred NGYAH , responsable du bras armé de « l’Ambazonie » arrêté

 

DASI Alfred NGYAH a été arrêté avec cinq de ses complices en possession d’un arsenal de combat. Le ministre de la communication a mis les informations hier mardi à la disposition de la presse.  

Ils sont six exactement. Il s’agit des nommés DASI Alfred NGYAH alias « Sniper » ; MBA-ABE Edwin DASI ; TEFEH Collins TEGHE ; FUH Luther CHE ; NGWA Louis MONYONGA et Martha FORMENYAM.  Ils ont été arrêtés les 2 et 3 août 2017 à Mbengwi dans le département de la Momo. Le ministre de la communication a présenté aux journalistes la synthèse des résultats des enquêtes de la police du Nord-Ouest. Ces informations révèlent déjà la cruauté des intentions de certains acteurs cachés de la crise dite anglophone.

Au domicile du chef de la bande DASI Alfred Ngyah, c’est un arsenal important qui était dissimulé dans un bunker. On a retrouvé entre autres les objets suivants:

  • – armes à feu semi-automatiques,
  • – appareils de vision nocturne avec télémètre laser,
  • – lunettes de tir, un épiscope de tir avec blindage,
  • – bipieds et trépieds pour arme de précision
  • – chargeurs pour fusils de tireurs d’élite,
  • – tubes containers à charge explosive
  • – produits chimiques constituant des charges explosives
  • – cordons détonateurs,
  • – interrupteurs d’engins explosifs,
  • – minuteurs et autres appareils destinés à la fabrication d’engins explosifs improvisés et d’armes artisanales à feu.

L’ordinateur portable de la bande contient des enseignements sur la fabrication d’engins explosifs improvisés, ainsi qu’une cartographie de cellules dormantes du Mouvement de Libération du Southern Cameroon.  Le principal suspect, DASI Alfred NGYAH, réside habituellement dans un pays étranger dont il porte par ailleurs la nationalité, quoique d’origine camerounaise.  Il a reconnu être un membre de l’Ambazonie. Il se présente d’ailleurs comme le principal responsable de son bras armé dénommé « Liberation Movement of Southern Cameroon ».

Interpellé sur l’origine, l’appartenance et la destination des effets militaires, l’intéressé a dit en être le propriétaire. Il a déclaré qu’il les avait personnellement acquis à l’étranger, puis transféré au Cameroun via un pays voisin.  Les investigations effectuées ont également montré que le nommé DASI Alfred NGYAH était le cerveau du réseau précédemment identifié comme l’auteur de l’attentat déjoué en prélude à la célébration de la fête du 20 mai 2015 à Bamenda. Le suspect avait alors réussi à prendre la fuite et à se réfugier à l’étranger.

Revenu au Cameroun, il projetait, en compagnie des membres de son commando, de perpétrer des attaques contre des policiers et militaires ainsi que des Autorités administratives.  Au moment de son interpellation les 2 et 3 août derniers, le réseau à la tête duquel se trouve le dénommé DASI Alfred NGYAH se préparait à prendre d’assaut un barrage de police. Les enquêtes se poursuivent au niveau des services compétents pour déraciner les autres maillons du groupe.

Sango Longue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

six + sept =