Lutte contre Boko Haram : le RIFU veut renforcer le partage des renseignements

 

C’est la principale résolution de la sixième réunion du comité de gestion de l’Unité régionale de fusion du renseignement (RIFU) a tenu mardi et mercredi à Yaoundé.

Cette réunion était présidée par le directeur général de la recherche extérieure (DGRE) du Cameroun, Léopold Maxime Eko Eko, porte- voix du représentant personnel du chef de l’Etat, en présence du ministre délégué à la présidence chargé de la défense, Joseph Béti Assomo.

Depuis quelques années, la secte terroriste Boko Haram subit des pertes importantes sur le terrain. Ces résultats encourageants s’adossent sur la synergie entre les services de renseignement de cinq pays, à savoir, le Bénin, le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Tchad. Tous sont d’ailleurs membres.

La réunion de la RIFU a permis de relever que les offensives des terroristes de la secte Boko Haram   se réduisent aujourd’hui à une succession d’embuscades et d’attentats-suicides ainsi que des attaques visant des positions isolées des forces de défense. De plus, a précisé le DG de la Recherche extérieure, on observe une série de défections dans les rangs de ce groupe terroriste dont plusieurs chefs ont perdu le contrôle des combattants affamés et démoralisés.

Face à la reconfiguration géographique globale de de la menace terroriste dans le monde, les membres de la RIFU ont préconisé la réévaluation de la capacité de nuisance des groupes terroristes, tant il est avéré que les combattants étrangers voudront mettre à profit leurs expériences, leur savoir-faire et leurs moyens de terreur pour déstabiliser les territoires, les économies et les acquis démocratiques. D’où l’importance du renforcement du partage du renseignement pour rendre toujours plus efficaces les mobilisations opérationnelles de terrain.

La RIFU a été créée le 09 juillet 2014, au lendemain du sommet de Paris du 12 mai 2014,  pour renforcer la coopération sécuritaire entre les cinq pays membres.

J.KOMA

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

dix-sept − 9 =