Six suspects arrêtés et deux autres neutralisés à Misaje

 

Ces suspects seraient parmi les auteurs des assassinats de gendarmes enregistrés ces derniers jours dans divers localités des régions anglophones du Cameroun.

Les identités des suspects arrêtés ont révélés lors de la conférence de presse du ministre de la communication : WIRNGO Flavian BONKIKEH âgé de 32 ans ; NDZELAMONYUY Livinus WIRASHY alias Livi, 26 ans ; NJODZEKA Leonard SUILIY, alias ALIOU OUSSAM SYSTEM, 26 ans ; WALA Ernest, 21 ans ; NGORAN Livinus, alias Livi, 31 ans ; et MDZEYUF Raoul alias AGÜERO, 23 ans. Leur arrestation fait suite à de nombreuses opérations de ratissage des forces de défense du Cameroun. Les six suspects ont été pris à Misaje dans le département du Donga Matung. Ils s’apprêtaient à franchir la frontière vers le Nigéria. Ils ont été arrêtés à l’issue d’une résistance qui s’est soldée par la mort de deux de ces dangereux suspects. Les six autres suspects sont en cours d’exploitation au sein des services de la légion de la gendarmerie du Nord Ouest

Les suspects étaient détenteurs de 12 munitions de 7,62 millimètres au moment de leur interpellation. Ils ont reconnu avoir perpétré l’attaque du lycée de Jakiri et l’assassinat du gendarme major Gendarme-major DJONLAY Bienvenu qui a suivi . On a retrouvé En tout, trois gendarmes ont été tués dans le Nord-Ouest en quatre jours. Un militaire a été tué dans le Sud-Ouest. Deux des soldats ont été probablement atteints à l’aide d’une munition de guerre de marque fédéral 45 auto qui ne fait pas partie de l’armement des forces camerounaises. Le ministre de la communication a pris la presse à témoin. Il a démontré que la nouvelle vague barbare confirme l’intention terroriste. Il parle surtout de l’action du mouvement « Southern Cameroons Ambazonia Consortium United Front », en abrégé le SCACUF. Cette organisation a revendiqué la plupart des actes de violence perpétrés ces derniers jours.

Le ministre a donné des détails sur les assassinats.  Le Gendarme-major DJONLAY Bienvenu a été pris à partie dans une embuscade à Jakiri puis, froidement abattu le 6 novembre. Le 7 novembre 2017 vers 23 heures,  un individu cagoulé a ouvert le feu sur poste de contrôle sur la route de Bafut, à la sortie de Bamenda. Atteint au dos, le Maréchal des Logis-Chef HINMA Dieudonné est mort à l’hôpital. Le 8 novembre 2017 vers 2h du matin, l’Élève-gendarme SALI David commis au service de sécurisation du Collège Saint-Michel au quartier Bayele à Bamenda, a été retrouvé mort, atteint d’une balle au cou. Dans la nuit du 9 au 10 novembre, le soldat YAYA Emmanuel a été tué, cruellement égorgé. Il assurait la garde du pont qui relie le Cameroun au Nigeria à Akwem vers Mamfé.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

11 − deux =