Réfugiés nigérians: le Cameroun rejette la controverse sur le refoulement

 

 

.

360 000 réfugiés sont établis en ce moment au Cameroun. C’est le chiffre qui est officiel au niveau de l’Etat. Il a été donné cette semaine par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation. René Emmanuel Sadi s’exprimait devant ses collègues lors du conseil de cabinet de ce mois de juillet 2017. Il a fait savoir que ces réfugiés sont établis dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est et du Nord.

Ce mois de juillet a pourtant été marqué par une multiplication de nouvelles sur des retours non sécurisés de réfugiés nigérians dans leur pays d’origine. Une controverse qui a provoqué tout récemment la réaction du bureau national du HCR au Cameroun. Pour le ministre René Emmanuel Sadi, il s’agit d’une controverse sans fondement. Le premier ministre a néanmoins recommandé une meilleure mise en cohérence de leurs actions.

Le conseil de cabinet a surtout été l’occasion de faire le point du Plan de Réponse Humanitaire. Ce plan estimé à 189 milliards FCFA, a été lancé le 3 janvier 2017, avec l’appui des partenaires techniques et financiers. La Banque Mondiale, le Système des Nations Unies et l’Union Européenne veulent lancer une autre initiative humanitaire pour les réfugiés. Elle est baptisée « processus de relèvement et de consolidation de la paix ».

Cette communication en conseil de cabinet intervenait alors que le Cameroun recevait une délégation du conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine. Ils ont évoqué la question des réfugiés avec les officiels camerounais. Il s’agit notamment des trois ministres de l’administration territoriale, de la défense et des relations extérieures. Les 15 ambassadeurs du CPS et les 6 fonctionnaires de l’UA ont visité le camp de Minawao avant de prendre la route du Tchad

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 × trois =