Afrobasket Messieurs 2017 : Le Cameroun peut surprendre le Nigeria

 
Qualifiés pour les quarts de finale de la Fiba Afrobasket Messieurs 2017, les Lions indomptables rencontrent la sélection nationale du Nigeria le 14 septembre prochain. Le match se jouera au Palais des sports El Menzzah de Tunis.

Le Cameroun est arrivé en deuxième position de la poule C derrière la Tunisie, avec deux victoires face à la Guinée et au Rwanda, et une défaite concédée aux Tunisiens.

On ne vendait pas cher la peau des Camerounais au moment où ils  sont arrivés en Tunisie d’autant plus que leurs stars qui évoluent en NBA, Mbah à Mouthé et Imbiid, notamment, n’ont pas pu se libérer pour participer à la compétition. Bien qu’ils aient opposé une bonne résistance à la Tunisie, leur défaite (51 -68) n’a pas surpris grand monde.

On savait que la Guinée pouvait être leur portée et les Lions n’ont pas manqué de prendre le match à leur compte. Ils ont obtenu une victoire large nette et sans bavure (97 – 54). Pour le troisième match, qui les oppose au Rwanda, les Lions indomptables y vont avec une certaine assurance, mais remportent de justesse 81 – 77 pour obtenir leur ticket pour les quarts de finale.

Face aux Nigérians champions d’Afrique en titre, la partie ne sera pas facile pour les Camerounais. L’équipe compte en son sein un certain nombre d’éléments qui évoluent dans les championnats des Etats-Unis, à l’instar du vétéran Ike Diogu (34 ans, meilleur marqueur du premier tour) ou encore Ikenna Iroegbu. Elle est l’une des rares équipes à être arrivées à défier l’Angola qu’elle a battu en finale de l’édition 2015 de l’Afrobasket.

Mais ce Nigeria là a quand même montré quelques signes de faiblesse face au Congo démocratique qui l’a battu lors du dernier match de poule. Un signe que cette équipe reste elle aussi vulnérable.

Benoit Mbala, Adala Moto, Thierry Bogmis et Nguidjol Songolo veulent laisser leur empreinte dans cet Afrobasket. Leur équipe est certes jeune et inexpérimentée, mais il n’est pas exclu qu’ils surprennent le Nigeria jeudi.

Moane Ehindi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

14 + cinq =