CAN 2019 : Le Cameroun attend la mission de la CAF

 

Le ministre des Sports et de l’éducation physique, Bidoung Mkpatt, a tenu ce mercredi une conférence de presse à Yaoundé au cours de laquelle il a annoncé que toutes les dispositions ont été prises pour réserver un accueil digne de ce nom à la mission d’inspection de la Confédération africaine de football qui arrive dans la capitale camerounaise ce jeudi.

C’est le branle-bas chez les officiels camerounais à la veille de l’arrivée au Cameroun de la mission de la CAF chargée d’évaluer l‘évolution des préparatifs de la CAN que le pays des Lions indomptables en juin 2919. Sa feuille de route prévoit l’évaluation de l’état d’avancement des travaux d’infrastructures qui permettront une organisation optimale de la plus grosse compétition africaine prévue au mois de Juin 2019.

Dans le détail, la mission, constituée des représentants du cabinet d’audit Roland Berger, devra « développer et approuver les critères d’évaluation du projet, faire l’évaluation technique des infrastructures et logistiques essentiels du pays hôte, évaluer la capacité d’absorption macroéconomique du pays hôte, élaborer un rapport des observations et le présenter aux parties essentielles ».

Ces derniers jours les concertations se multiplient ainsi que les descentes sur le terrain. Mardi dernier, le ministre des Sports et de l’éducation physique, président du comité local d’organisation de la CAN 2019, a tenu une réunion avec les différentes parties prenantes en vue de tout mettre en musique pour que les présentations qui seront faites à la mission d’inspection de la CAF soient le plus cohérentes possibles. Il s’agira par ailleurs de montrer que le Cameroun s’est approprié le cahier des charges de la Confédération africaine de football, notamment en ce qui concerne les infrastructures et le volet organisationnel.

Pour sa part, le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, président du sous-comité local de cette partie du pays, a fait le tour des divers chantiers de la capitale. Yaoundé abritera en effet deux des sites de la CAN.  Naseri Paul Bea a pu apprécier l’évolution du chantier de construction du stade d’Olembé. En effet, l’on y a déposé il y a quelques jours une cargaison de matériels préfabriqués en provenance d’Italie, ce qui devrait permettre au chantier d’avancer plus vite.

Pour ce qui est du Stade Ahmadou Ahidjo, il est fin prêt. Il en est de même des terrains d’entrainement.

A Douala, Bafoussam, Limbe et Garoua, des villes qui abriteront elles aussi des poules de la CAN 2019, les gouverneurs des régions, présidents des comités locaux d’organisation, ont tenu à s’assurer de la bonne évolution des divers chantiers.

Il faut souligner que cette première visite d’inspection de la CAF est très importante surtout quand on tient compte des allégations du président de l’institution faîtière du football africain, Ahmad Ahmad, qui tendaient à remettre en cause la capacité du Cameroun à abriter la CAN. Il a fallu que le chef de l’Etat Paul Biya, lui-même, jette tout son poids dans la balance pour que prenne fin la controverse qui était en train de naitre.

Pour la première fois, la CAN se jouera avec 24 équipes réparties dans six poules. Un véritable challenge pour le Cameroun.

Moane Ehindi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5 × un =