CAN 2019 : les villes devant abriter les quatre poules sont connues

 

Elles ont été révélées au cours d’une conférence de presse du ministre des sports. Bidoung Mkpatt rassure sur l’engagement du Cameroun pour l’organisation de cette CAN 2019.

Yaoundé abritera une des poules de la compétition. Une deuxième poule sera logée dans les trois villes de Douala, de Limbe et de Buea. La troisième poule aura pour siège Bafoussam et la quatrième poule sera basée à Garoua. Le Cameroun aura, si tout se déroule bien, pas moins de sept stades homologués aux normes de la confédération africaine de football d’ici la CAN 2019. Douala et Yaoundé auront chacun deux stades, l’un rénové et l’autre neuf. Les stades de Bafoussam et Limbe construits avant la dernière Can féminine et le stade rénové de Garoua complèteront l’édifice.

Le_ministre_des_sports_a_levé_les_doutes_sur_l’organisation_de_la_CAN_2019_au_Cameroun

Pour ce qui est des stades d’entrainement de cette CAN 2019, chaque poule disposera d’au moins cinq aires de jeu comme l’exige le cahier de charges de la CAF. Le ministre résume la question des stades en indiquant que 11 aires de jeu ne nécessitent pas de travaux spéciaux. Les marchés de réhabilitation de 14 stades sont lancés. Les chantiers des sept stades à construire sont également lancés. Tous les maitres d’œuvre ont  10 à 12 mois pour achever ces réhabilitations. Le ministre indique que l’usage  de préfabriqués pour le stade d’Olembe n’est pas une construction au rabais.

La_presse_plus_rassurée_par_le_calendrier_du_gouvernement

Bidoung Mkpatt est rassurant quant à la disponibilité des autres infrastructures. Les aéroports des quatre principales villes de base concernées sont fonctionnels. Leurs voiries urbaines sont en cours de réhabilitation. Ainsi; la construction du deuxième pont sur le Wouri et des aménagements connexes sera achevée avant la CAN 2019. Pour ce qui est des infrastructures hôtelières, la mise à niveau des établissements existants est fortement privilégiée. C’est renforcement du plateau technique qui est également évoquée pour les infrastructures sanitaires. Ce sera surtout le cas dans les hôpitaux dans les villes de Bafoussam et Garoua.

Dans le ton du ministre des sports, la sérénité était perceptible. La dernière session parlementaire a permis au gouvernement de lever les contraintes budgétaires dans la mobilisation des ressources financières. Ces derniers jours, les entreprises responsables des chantiers d’Olembe à Yaoundé et Japoma à Douala, ont essayé de lever les doutes sur leurs capacités à respecter les délais. Du coté des moyens de communication et de télécommunications, le gouvernement est aussi rassurant. En sortant de son long silence de ces derniers mois, le gouvernement veut mobiliser les fans de football autour de l’organisation réussie de cette CAN 2019.

Sango Longue

2 pensées sur “CAN 2019 : les villes devant abriter les quatre poules sont connues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

9 − six =