Normalisation de la FECAFOOT : Une mission de juristes ?

 

Comme lors de la dernière normalisation à la FECAFOOT, la FIFA a privilégié les profils de juriste pour afficher clairement le cahier de charges du comité.

Le nouveau président du comité de normalisation est un juriste chevronnée . Dieudonné Happi est avocat au barreau du Cameroun depuis 1985. Formé dans les facultés de droit françaises, il lance sa carrière d’avocat dans son cabinet de Maroua. Son engagement civique s’exprime aussi en politique dès le retour au multipartisme. Il est ainsi très actif dans plus d’une campagne électorale. Mais c’est encore dans les prétoires qu’il se taille une réputation d’homme de consensus. Il défend plusieurs personnalités accusées dans l’opération Epervier. Il se rapproche aussi de grandes figures du football camerounais.

La vice-présidente, Marcelle Dénise Ambomo, est aussi une juriste. Comme le président, c’est une avocate réputée pour sa rigueur. L’autre visage connu du comité est celui de Njomo Kévin. Cet ancien homme de radio a fait les beaux jours du service des sports de l’antenne radio de la CRTV. Dans sa retraite, il organise très souvent des activités de célébrations des anciennes gloires du football camerounais. Maurice Samuel Bellet Edimo et le Dr Abdou Oumerou complètent l’équipe installée ce vendredi soir à l’hôtel Hilton de Yaoundé. L’effectif est bien réduit contrairement à l’équipe de Joseph Owona. Le nouveau comité de normalisation n’a que cinq membres.

La priorité reste donc accordée aux juristes. Les deux principaux responsables sont des avocats, des praticiens du droit. C’est une confusion juridique qui impose cette nouvelle phase transitoire. Ce nouveau comité de normalisation doit doter la fédération des textes équitables avant d’organiser des élections transparentes. Les autres membres aux profils divers ne sont pas des novices dans le monde du football. Fort de ses consultations, la mission FIFA/CAF a respecté les équilibres sociologiques du Cameroun. Une indication de la recherche absolue de consensus. Le quinté de ce 8 septembre est à équidistance des groupes qui s’affrontent pour le contrôle du football camerounais.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

17 + quatorze =