Le président de la CAF dit n’avoir jamais songé à retirer l’organisation de la CAN au Cameroun

 

Le président de la CAF veut une organisation réussie de la CAN 2019 au Cameroun. Il a présidé mercredi  la réunion de la commission d’organisation de la CAF. Le communiqué final publié par la CAF est bien précis. Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, dit qu’il n’a jamais été question de revenir sur les prochaines éditions de la CAN. Celles-ci avaient effectivement été attribuées avant son élection au Cameroun, à la Cote d’Ivoire et à la Guinée. Il s’agit précisément des CAN de 2019, 2021 et 2023. Le président Ahmad Ahmad insiste sur le cas du Cameroun en indiquant que : «Notre rôle est d’accompagner au mieux le Cameroun qui organise la CAN 2019, dans un nouveau format, à remplir convenablement le cahier de charges qui n’est pas un document figé et que vous avez la possibilité d’améliorer maintenant que vous avez pris vos fonctions»,

Le président de la CAF reste néanmoins dans sa logique de confier les visites d’inspection à un cabinet spécialisé international. Un bureau ad hoc a été mis en place pour élaborer les termes de référence en vue du recrutement dudit cabinet. Le cabinet ainsi recruté signera un contrat avec la confédération africaine de football. Ce bureau ad hoc devra également valider le chronogramme d’activités dudit cabinet. Les missions d’inspection du cabinet vont faire l’objet d’un rapport adressé à ce bureau ad hoc. Le bureau ad hoc qui est permanent mettra ensuite le rapport d’inspection et des recommandations à la disposition de la commission d’organisation de la CAN. Cette dernière sera ainsi chargée d’informer le comité exécutif de la CAF.

La CAF informera le Cameroun de la date de première visite d’inspection. Mais le président Ahmad Ahmad invite les responsables du comité local d’organisation de la CAN 2019. C’est pour  assister comme observateur aux réunions de la commission d’organisation de la CAN au sein de la CAF. Le président de la CAF a rappelé que la CAN est la compétition qui génère les  revenus les plus importants de confédération. Les participants à ces assisses ont salué les reformes notamment le point d’honneur mis sur la qualité des infrastructures. Six personnalités ont été nommées au sein du bureau ad hoc. Ce bureau est présidé par le président de la commission d’organisation de la CAN,  Amaju Melvin Pinnick. Danny Jordan en est le vice-président.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatre × 2 =