Cameroun – Un audit épingle les opérateurs des télécommunications

 

Les opérateurs de télécommunications sont tous coupables d »insuffisances dans la qualité du service. Cet audit accablant a été présenté vendredi à Yaoundé

L’usager moyen de la téléphonie mobile au Cameroun connait ces désagréments. Ce sont les coupures précoces d’appels, la dégradation de la qualité de l’écoute ou la mauvaise disponibilité du réseau… L’audit révèle l’inexactitude partielle des données  et une vulnérabilité forte aux menaces de sécurité. Cet audit confirme aussi le faible débit entrant des paquets Internet et une certaine incapacité face aux coupures d’origine extérieure.

 

 

Le document évoque notamment des lacunes techniques dans le réglage des équipements. Ces défaillances touchent notamment le paramétrage de certains équipements de réseau.  Les réseaux ne sont surtout pas dimensionnés de manière optimale. Autant de réglages non conformes aux normes internationales. Au fond, on peut parler d’une insuffisance des investissements relativement à la hausse vertigineuse  du nombre d’abonnés.

L’État ne se contente de rendre public  l’audit. Il prend à son compte les observations sur l’incapacité technique du régulateur. Le ministre des postes et télécommunications s’est ainsi publiquement engagé à renforcer les moyens techniques du régulateur.  L’Agence de régulation des télécommunications devra donc être dotée de capacités supplémentaires pour réaliser des audits annuels suivis éventuellement de sanctions.

Le ministre Minette Libom Li Likeng donne six mois aux opérateurs pour apporter les corrections nécessaires. Les quatre opérateurs doivent incessamment proposer des plans de correction des lacunes constatées. D’ores et déjà, les résultats de l’audit sont pris en compte dans la renégociation en cours des conventions entre L’État et ses opérateurs.  Outre le non-respect des cahiers de charge, cet audit confirme une dégradation progressive du service.

Commandé par le gouvernement en mars 2017, cet audit a été réalisé par le cabinet suédois Cyber Com Group. Sur le terrain, les auditeurs ont effectué des tests sur une distance de 7800 km. Des mesures ont ainsi été effectuées  sur 61 points dans 30 villes du pays. 60 villages dans les dix régions du pays ont abrités les tests.  Le cabinet d’audit a également  reçu des données des  opérateurs des télécommunications.

Sango Longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1 × 3 =