Conseil de cabinet : Travail  décent et AG Unesco au menu

 

Présidé jeudi par le premier ministre  Philémon Yang,  le conseil de cabinet du mois de novembre 2017 s’est  penché sur un ordre du jour comportant  trois points. Un exposé du ministre du travail et de la sécurité sociale, Grégoire Owona,  sur la mise en œuvre du programme pays  pour le travail décent suivi du compte rendu du ministre de l’éducation d base sur le déroulement la 39è session de la Conférence générale de l’Unesco.

De l’exposé du ministre Grégoire Owona, on retiendra que  le Programme pays pour le travail décent s’inscrit dans le cadre de la coopération avec l’Organisation Internationale du Travail. Il repose sur quatre piliers essentiels que sont l’emploi, la protection sociale, la promotion des droits  au travail et le dialogue social.

Dans le cadre de la mise en place de ce Programme, le Cameroun et l’OIT ont signé le 22 octobre 2014 un protocole d’accord pour la période 2014-2017 articulé sur trois axes prioritaires : l’accroissement d’emplois décents et des activités génératrices de revenus, l’amélioration du cadre normatif et des conditions de travail pour tous et le renforcement des  capacités des mandants tripartites au dialogue social.

En guise  de perspectives, le ministre du travail et de la prévoyance sociale a annoncé la prorogation jusqu’en 2019   du Programme pays pour le travail décent afin de consolider les résultats obtenus et d’amplifier leurs impacts.

Dans le compte rendu des travaux de la 39è session de la Conférence générale de l’Unesco tenue à Paris en France du 30 octobre au 14 novembre 2017 , la ministre Youssouf Adidja Alim a souligné qu’outre l’élection du directeur général, les préoccupations ont porté sur les changements climatiques, la protection du patrimoine matériel et immatériel de l’humanité ainsi que la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

A l’issue des échanges qui ont suivi les exposés, le PM Philémon Yang a instruit le ministre du travail  et de la sécurité sociale de veiller à la bonne exécution de l’ensemble des composantes du Programme pays pour le travail décent et prescrit à la ministre de l’éducation de base d’engager les diligences nécessaires à l’opérationnalisation du Centre d’excellence de micro science de Yaoundé.

J KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

seize − onze =