UE-UA: Paul Biya prend part au 5è sommet à Abidjan

 

Sur invitation de son homologue Alassane D. Ouattara, le président de la république du Cameroun a quitté Yaoundé ce mardi à destination d’Abidjan en Côte d’Ivoire en compagnie de son épouse. Paul Biya y prendra part aux travaux du 5è sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne. Cette rencontre ambitionne de donner une nouvelle impulsion à la relation entre l’Afrique et son partenaire européen. Placé sous le thème « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable », le sommet d’Abidjan se propose aussi de se pencher sue les moyens de tirer meilleur profit de l’énorme potentiel que constitue la jeunesse.Certes il s’agit de trouver  des réponses efficaces  aux questions de formation et d’emploi des jeunes, mais davantage de prendre à bras le corps la crise des migrants, véritable plaie qui installe un malaise entre Européens et Africains. L’ordre du jour du sommet pourra également inclure des échanges sur les accords de partenariat économique qui connaissent des fortunes  diverses sur le continent, et un regard sur la perception de l’Europe et de ses intentions en Afrique. Ce, en dépit du fait que les Européens brandissent souvent le volume de leurs investissements pour réclamer d’être mieux considérés par l’opinion publique africaine. L’heure serait donc venue de fournir des efforts pour faire régner une confiance sincère et proposer un nouveau modèle de collaboration différent du schéma « bailleur de fonds-bénéficiaire », entre deux entités qui ne peuvent cheminer séparément.

Près de 80 chefs d’Etat et de gouvernement, plus de 6000 participants et plus de 400 journalistes venus des deux continents sont attendus en Côte d’Ivoire.

Le  sommet d’Abidjan est spécial  pour diverses raisons. Pour la première fois, le sommet Afrique-Union européenne va se tenir sous l’appellation Union africaine-Union européenne. De plus, les quatre précédents sommets ont eu lieu successivement au Caire(Egypte) en 2000, à Lisbonne(Portugal) en 2007, à Tripoli(Libye) en 2010 et à Bruxelles(Belgique) en avril 2014. C’est  donc la première fois que cette rencontre se tient en Afrique sub-saharienne.

Bon à savoir, la suite du président de la république est composée de plusieurs proches collaborateurs dont le directeur du cabinet civil, Martin Belinga Eboutou, le ministre des relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, le ministre du l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, le ministre de la jeunesse, Mounouna Foutsou, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Zacharie Perevet.

J. KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

seize − 2 =