Approvisionnement en eau potable. L’Inde propose 34 milliards de francs CFA

Vingt villes camerounaises pourront bientôt disposer d’une bonne provision d’eau potable grâce à la fructueuse coopération avec l’Inde. Estimation du contrat, 34 milliards de francs CFA.

Charles ABEGA

C’est à travers le Ministère de l’Eau et de l’Energie que le gouvernement du Cameroun vient de signer avec la société indienne WPIL, un contrat pour la conception, la réhabilitation et la construction de systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 20 villes camerounaises. Ce projet, qui sera implémenté dans les régions du Centre, du Littoral, de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et du Sud, engloutira une enveloppe globale de 34 milliards de francs CFA, indique une source officielle. L’indien WPIL Limited, qui a pour partenaire local le groupe Nkah Engineering, revendique une expérience de plus de 65 ans dans la conception, le développement, la fabrication, la construction, la mise en service et l’entretien de pompes et de systèmes de pompage. L’entreprise déjà leader dans le secteur en Inde, est très bien implantée sur l’ensemble du continent asiatique. En Amérique du Nord, Amérique Latine et en Europe, elle se construit une notoriété plutôt appréciable. D’ailleurs, un des responsables nous précise à force de preuves qu’« après avoir consolidé sa position en tant que société leader dans le secteur des pompes et des systèmes de pompage en Inde, la société a étendu ses activités à l’échelle mondiale et possède désormais des sites de fabrication au Royaume-Uni, en Italie, en France, en Suisse, en Afrique du Sud, en Zambie, en Australie et en Thaïlande, par l’intermédiaire des sociétés du groupe ».

Avec un maillage planétaire quasi systématique, c’est donc un partenaire de choix que le Cameroun vient une fois de plus d’enregistrer dans sa brochette d’associés de choix intervenant dans sa démarche de quête d’émergence. Grâce à ce contrat, il convient tout de même de préciser ici qu’à l’horizon 2025, plusieurs villes seront considérablement irriguées, résorbant un problème épineux pour lequel le gouvernement essaie depuis deux décennies, à trouver des solutions pérennes. Dans les grandes métropoles du pays, plusieurs programmes ont été initiés et sont en cours de réalisation, afin d’élargir toujours plus l’offre en eau potable et d’apporter encore plus de bonheur dans les nombreux foyers en difficultés. Le réseau aujourd’hui opérationnel étant celui mis en en service aux lendemains des indépendances. Il est donc naturellement frappé de vétusté, tout en présentant de nombreuses limites au fil du temps, avec l’accroissement exponentiel de la population.

Vivement donc la concrétisation de ce nouveau contrat qui vient une fois de plus démontrer que le Chef de l’Etat est loin d’être indifférent aux problèmes quotidiens de ses concitoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

7 − 7 =