Investissements. Le Canada fait la cour aux hommes d’affaires camerounais

Ottawa veut redynamiser les échanges avec Yaoundé qui se sont un peu refroidis ces dernières années. 

Pierre NGOM

« Le Canada est de retour dans la sphère des affaires camerounaises et désire réchauffer les échanges avec ce pays ami et frère ». En voilà ce qui explique l’organisation des conférences dinatoires sur les opportunités d’affaires au Canada, tenues les 14 et 15 août 2018 respectivement à Yaoundé et à Douala, sous la supervision de Nathalie O’Neil, Haut-commissaire du Canada au Cameroun. En fait, pour redynamiser les échanges entre les deux pays, Ottawa a mis en place des facilités pour l’intégration économique en terre canadienne des Hommes d’affaires. Les conférences dinatoires organisées par le Cabinet d’avocats Joli-Cœur Lacasse et l’entreprise d’accompagnement et d’import-export Impact Investissement avait dont pour objectif d’informer les opérateurs économiques camerounais sur ces facilités.

Concrètement, les deux entreprises canadiennes se proposent de servir d’interface entre Canadiens et Camerounais et de mettre à la disposition de ces derniers, toutes les commodités nécessaires pour des voyages et des rencontres d’affaires au Canada. Avec leurs services personnalisés pour immigrer au Canada, elles mettent à la disposition des entrepreneurs, une sécurité juridique à tous les niveaux, afin de soutenir leurs projets d’investissement ou d’immigration dans ce pays d’Amérique du Nord.

« Impact Investissement réaffirme sa disponibilité à l’égard de tous les hommes et femmes d’affaires du Cameroun et d’Afrique centrale à soutenir vos projets d’investissement ou d’immigration au Canada », souligne Marguerite On, directrice Afrique centrale d’Impact Investissement. Elle s’adressait ainsi à un parterre de 70 invités présent à la conférence dinatoire de Yaoundé. Composé essentiellement d’Hommes d’affaires, d’entrepreneurs, de présidents-directeurs généraux; des directeurs des PME; des présidents d’associations…, le parterre d’invités s’est également vu présenter des opportunités d’affaires au Canada. Il est apparu que les secteurs qui présentent le plus d’intérêt sont l’agroalimentaire, l’agriculture, la machinerie agricole, l’énergie, les produits chimiques, les équipements de construction.

Les conférences dinatoires se sont tenues en prélude à une conférence plus élargie prévue en octobre prochain. « Tout ce qui facilite les échanges commerciaux renforce le développement économique et le développement des PME. Ce sont des liens importants à tisser entre nos deux nations qui ont beaucoup de points en commun. Ce voyage permettra aux opérateurs économiques camerounais de développer leurs affaires et leurs professions », justifie la diplomate canadienne. « De plus, pour les femmes d’affaire, c’est l’ouverture sur le monde. Cela leur offre d’autres options, d’autres opportunités, d’autres partenariats pour la création d’emplois et d’échanges », renchérit Nathalie O’neil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

onze − 8 =