France – Cameroun. Gilles Thibault reçu par le Président Biya

Par-dessus tout, les relations bilatérales entre la France et le Cameroun continuent de se déployer sous un ciel radieux. Le chef de la mission diplomatique française à Yaoundé a pu exceptionnellement bénéficier ce jeudi 6 décembre de trois heures d’audience avec le Président de la République Paul Biya. Il y avait certainement beaucoup de densité et de variété dans les sujets abordés.

Charles ABEGA

Une audience record, diraient certains ; un privilège, diraient bien d’autres. Dans un intervalle commun à ces diverses opinions, la forte densité et le bel état de santé de la longue coopération bilatérale entre le Cameroun et la France. Trois heures d’entretien en ce jeudi 6 décembre pour planter le décor de la coopération entre les deux pays dans la perspective du nouveau septennat qui s’inaugure à peine, avec sa flopée de projets, nouveaux ou anciens. Autant d’opportunités à saisir par les partenaires de l’Etat, aussi bien en interne que pour ceux venant de l’extérieur. D’ailleurs il y a quelques semaines à Paris, a eu lieu le bouclage des financements du projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, avec une augmentation de l’actionnariat français dans le portefeuille de la société « Nachtigal Hydro Power Company ». Ce projet de 420 MW, dont les travaux vont démarrer bientôt, contribuera à améliorer significativement l’offre d’énergie au Cameroun.

Naturellement, il n’y en a pas eu que pour l’économie et les opportunités d’affaires. Les échanges ont également porté sur les domaines sociopolitique et sécuritaire. Il a été notamment question de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord et, surtout, de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le diplomate français s’est félicité de la création par le Chef de l’Etat du Comité National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration des ex-combattants de Boko Haram et des groupes armés dans les deux régions suscitées. Il a estimé que cette décision ouvre des perspectives nouvelles pour le retour définitif à la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Une projection plus large a permis d’évoquer la situation en RCA et l’état de santé du Président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le Chef de l’Etat et son hôte ont souhaité un prompt rétablissement au Président Ali Bongo.

Enfin, le Président Paul BIYA a été informé des mesures prises par Paris pour trouver une solution au mouvement social des « gilets jaunes » en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

douze − 7 =