Lutte contre la vie chère. Le magasin témoin de Bertoua est ouvert

Financé grâce à une partie de la subvention de 5,5 milliards de FCFA accordée à la Mirap par le président Paul Biya, ce magasin concrétise la volonté du chef de l’Etat en matière de lutte contre la vie chère.

Olivier BOKALE

C’est une expérience nouvelle pour les populations de Bertoua dans la région de l’Est. Elles se ruent désormais au complexe régional de magasin témoin cis au quartier Enia pour faire leurs emplettes aux justes prix. Depuis deux semaines, l’édifice public construit par la Mission de régulation des approvisionnements des produits de grande consommation (Mirap) a officiellement ouvert ses portes aux sociétés de production et autres coopératives. « Il s’agit d’un pavillon constitué de 4 magasins et 17 comptoirs. Celui-ci offre également la possibilité aux opérateurs économiques d’avoir une paillasse comme présentoir pour les produits et un espace pour pouvoir stocker leurs produits », explique un cadre de la Mirap. Le magasin est ouvert de mercredi à vendredi. Les populations de la ville de Bertoua en particulier et de la région de l’Est toute entière peuvent s’y approvisionner en produit de première nécessité et de grande consommation. Céréales, tubercules, légumes, fruits, farine, huiles végétales, sucre, poulets, poisson, etc. « On y trouve un peu de tout y compris du gaz domestique et même du fer à béton et des tôles », commente un client.

Subvention du chef de l’Etat

Pour l’administrateur de la Mirap, Cyprien Mpamzok Ntol, « la mission de la structure dont j’ai la charge c’est aussi d’implanter dans les dix régions du pays un complexe régional des magasins témoins de vente composé d’un bloc administratif, d’un bloc de toilette, d’une cabine de sécurité, de trois pavillons comme celui que nous inaugurons ce jour, d’un centre de traitement des ordures pour la production du biogaz, d’un restaurant, d’un forage et d’un château d’eau ». S’agissant du financement, le projet de mise en place des complexes régionaux des magasins témoins de vente dans les régions du pays a bénéficié de la magnanimité du chef de l’Etat. D’après Mpamzok Ntol, une subvention de 5,5 milliards de FCFA a été accordée à la Mirap par le président Paul Biya.

Panier de la ménagère

Crée par décret présidentiel le 1er février 2011, au lendemain du Comice national agropastoral d’Ebolowa, la Mirap a réussi à développer un réseau de mise à la disposition des populations à moindre coût, des produits de grande consommation dans les grandes métropoles. C’est ainsi que les populations de la région du soleil levant l’on découvert, apprécié et intégré les Marchés témoins périodiques. Chaque fin du mois en fait, ces populations avaient rendez-vous avec les seigneurs de la terre qui venaient écouler leurs produits à des prix raisonnables, esquivant parfois des intermédiaires véreux entre producteurs et consommateurs. Dans la ville de Bertoua, deux sites provisoires ont jusqu’ici accompagné la Mirap dans sa mission pour abriter ces marchés témoins. D’abord l’esplanade du Cenajes et ensuite le carrefour Enia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

19 + 2 =