Cameroun – Banque mondiale : 30 milliards de F CFA pour le projet “Filets sociaux “

15 milliards de F CFA au titre de don et le reste sous forme de prêt : ainsi se présente le financement adopté par la Banque mondiale pour soutenir le projet Filets sociaux au Cameroun.

L’information a été rendu publique le 28 mars dernier au cours de la 15e session du Comité de pilotage du projet Filets sociaux qui s’est tenue à Yaoundé sous la présidence de Jean Tchoffo, le secrétaire général du ministère camerounais de l’Économie et président de ce comité.

Le projet « Filets sociaux » a pour but de lutter contre l’extrême pauvreté, notamment au bénéfice des réfugiés et des déplacés internes.  La Banque mondiale, qui en assure le financement aux cotés de l’État du Cameroun, a décidé d’injecter 5,5 milliards de F CFA supplémentaires dans le projet.

L‘institution de Bretton Woods explique que ces ressources supplémentaires permettront la prise en charge des réfugiés dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême- Nord, et du Nord.

Le Comité de pilotage précise qu’il s’agit à la fois des réfugiés, des populations hôtes et des populations déplacées dans les zones concernées.

Ce financement permettra au projet, déjà présent dans sept des dix régions que compte le Cameroun, de s’étendre aux régions du Nord-ouest, du Sud-ouest et du Sud.

Lancé en 2006 avec pour cible 2000 ménages, le projet Filets sociaux touche aujourd’hui plus de 84 000 ménages. Ce chiffre est d’ailleurs appelé à croitre avec la couverture des trois régions restantes.

Le Cameroun entend mettre dans ce projet davantage de ressources du budget de l’État pour permettre la prise en charge d’un plus grand nombre de communes des l’année prochaine afin qu’en 2020, toutes les communes camerounaises soient couvertes, a annoncé Jean Tchoffo.

Marc OMBOUI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 + 4 =