Cameroun-Banque mondiale : Un financement de 56,2 milliards de F CFA annoncé

Selon des informations publiées sur le site d’informations « Investir au Cameroun », la directrice des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Elisabeth Huybens, a échangé, le 28 mars 2018 à Yaoundé, avec le ministre des Finances, Louis Paul Motaze au sujet de la seconde tranche de l’appui budgétaire à accorder au Cameroun qui s’élève à 52,6 milliards de F CFA.

Elisabeth Huybens a précisé que cet appui financier de la Banque mondiale, avec les autres partenaires multilatéraux comme le Fonds monétaire international, la Banque africaine de développement ou l’Agence française de développement, devrait être disponible au mois de septembre 2018.

En dehors de cette aide financière, la représentante de la Banque mondiale a souligné que son institution se propose d’accompagner le Cameroun dans la réforme de certaines approches de la dépense publique, notamment les marchés publics ».

Pour rappel, Louis Paul Motaze, alors ministre en charge de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire et Gina Bowen, représentante de la directrice des opérations de la Banque mondiale, ont signé, le 22 décembre 2017, à Yaoundé, un accord de crédit d’un montant de 200 millions de dollars, soit 106,4 milliards FCFA.  Cet accord était dédié à l’appui aux politiques de développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun.

A cette occasion, Louis Paul Motaze aussi que ces 200 millions de dollars faisaient uniquement partie   de la première tranche de l’enveloppe globale de l’appui budgétaire attendu de la Banque mondiale, dont le montant total s’élève à 400 millions de dollars (soit 212,9 milliards FCFA).

Il reste donc à mobiliser 200 millions de dollars. Soit, 100 millions de dollars en 2018 et 100 millions de dollars en 2019, sous réserve de la mise en œuvre satisfaisante du programme économique et financier avec le FMI.

La Banque mondiale a débloqué ces dernières années d’autres financements importants pour le développement de l’économie camerounaise.  Entre autres appuis, 30 milliards de FCFA pour le Projet Filets sociaux et 60 milliards FCFA pour le Projet de développement de l’élevage (PRODEL), tous tournés vers l’amélioration des conditions de vie des populations.

Jean-Mathias KOUEMEKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quinze − 4 =