Cameroun-Electricité : Un projet de barrage hydroélectrique de 940 MW à Lebanga

Selon le bihebdomadaire camerounais Essingan, dans son édition du 10 janvier 2017, la centrale hydroélectrique de Lebanga (département de la Lékié) sur la Sanaga, dans région du Centre, sera la plus importante du Cameroun avec une capacité de production électrique estimée à 940 MW.

La présidence de la République du Cameroun a marqué son accord pour la mise en œuvre de ce projet de barrage, le 20 décembre 2017. Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général à la Présidence, a saisi le ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee), Basile Atangana Kouna, par correspondance, pour lui signifier le « haut accord » du chef de l’Etat, Paul Biya. « J’ai l’honneur de vous faire connaître que la présidence de la République a marqué son accord, pour la signature d’accord avec la société chinoise Sinomach, pour la réalisation des études sur le site de Lebanga, sur le fleuve Sanaga, pour une période de douze mois non renouvelable », instruit la correspondance présidentielle.

La puissance attendue de ce barrage est presque équivalente au total de la puissance installée des barrages existants au Cameroun. En effet, avec une puissance de 800 MW, à la première phase et 940 MW, à la seconde, la capacité de production énergétique de Lebanga est très.

L’entreprise Sinomach, basée à Beijing en Chine, a pour mission de mener toutes les études, y compris les études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé, les études d’impact environnemental et social, ainsi que les travaux de construction des infrastructures hydroélectriques et leurs ouvrages annexes.

Une fois toutes ces démarches préliminaires approuvées, il faudra entamer les négociations avec la société en charge de la distribution de l’électricité au Cameroun, et d’autres potentiels partenaires en vue de la signature du contrat destiné à l’achat de toute l’électricité générée par le projet. Pour l’heure, les informations sur les coûts financiers du projet hydroélectrique de Lebanga ne sont pas disponibles.

Source : Investir au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 × quatre =