Camwater. Patrick Kum Bong aux commandes du conseil d’administration

Désigné le 14 août dernier, l’ex SG du ministère en charge de l’environnement remplace Jérôme Obi Eta.

Olivier BOKALE

Les signaux d’un changement à la tête du conseil d’administration de Camwater transparaissaient déjà. Surtout après le décret signé en mi-journée par le chef de l’Etat, Paul Biya, le 14 août dernier. Le texte présidentiel nommait Patrick Kum Bong Akwa comme « personnalité désignée » par la présidence de la République pour siéger au conseil d’administration de la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater), entreprise publique de production, de distribution et de commercialisation de l’eau potable. Et plus tard en journée, ce qui n’était qu’une rumeur sur la toile s’est confirmée au sortir d’une « brève » session extraordinaire du Conseil d’administration de la Camwater, présidée en début d’après-midi en son siège à Douala, par le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba. Au bout de trente minutes de travaux, le sort de Jérôme Obi Eta a été scellé. Le président du Conseil d’administration (PCA) désigné le 31 mars 2006 a été déchu. Le vieux briscard, peut-on dire, laisse ainsi des plumes, après avoir tenté de « caporaliser » la gestion d’une entreprise en pleine mutation, notamment depuis la reprise en main, en mai dernier, des activités rattachées à l’affermage jadis géré par la Camerounaise des eaux (CDE).

Désormais c’est Patrick Kum Bong Akwa qui tient donc les commandes du conseil d’administration de la Camwater. L’ingénieur agronome de 59 ans, né à Buea et originaire du Nord-Ouest, précisément de l’arrondissement de Fungom. Ce haut commis de l’Etat affiche un riche parcours professionnel dans la haute administration publique où il a occupé divers postes et responsabilités. Et l’un des points les plus marquant de ce parcours c’est bien le fauteuil de secrétaire général du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable qu’il a occupé pendant une douzaine d’années (2005-2017). Patrick Kum Bong Akwa est par ailleurs titulaire d’un master en agriculture, décroché à l’Université de Reading en Grande Bretagne.

Si le nouvel élu a le profil de l’emploi, le Minee reconnaît néanmoins qu’il a des défis à relever. Il s’agit, prescrit Gaston Eloundou Essomba, de veiller à la fédération du personnel, d’impulser une nouvelle dynamique, maintenir un esprit de cohésion, de professionnalisme et de patriotisme au sein des effectifs, etc. Au rang des chantiers immédiats, le nouveau PCA devra achever les travaux de réhabilitation des réseaux de la ville de Yaoundé et mettre en service les unités de traitement d’eau d’Akomnyada « pour réduire, voire effacer le déficit d’approvisionnement de cette cité ». Attendu globalement sur le terrain de l’amélioration de la qualité de la distribution de l’eau potable à la périphérie des villes, Patrick Kum Bong Akwa sera par ailleurs jugé sur la disponibilité du précieux liquide sur les différents sites devant accueillir les hôtes de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatre × quatre =